Les chakras : déployer son énergie vitale avec Corinne Valez – 2.7

charkas, femme et coucher de soleil

Comprendre le rôle des chakras avec Corinne Valez

Dans ce 7e épisode de la saison 2 du podcast Métasensoriel, je tends le micro à Corinne Valez, notre guide du jour dans le déploiement de l’énergie féminine grâce aux chakras. Mais bien entendu, cet épisode s’adresse à tous, homme comme femme : après tout, le fonctionnement du chakra s’avère universel. J’invite ainsi tout le monde à se plonger dans les riches enseignements de notre invitée. Les mots d’ordre pour ce nouveau chapitre ? Ouverture, alignement et équilibre

Ecoutez l'épisode ci-dessous

À la découverte de Corinne Valez…

Son parcours et sa mission de vie

Une petite note d’introduction avant l’intervention de Corinne. Je tenais absolument à vous dessiner un rapide portrait de notre invitée du jour, au chakra du cœur rayonnant de façon exponentielle. En discutant avec elle, vous ressentirez toute sa bienveillance, sa passion pour le bien-être et l’épanouissement des femmes. Et autant dire que nous partageons de nombreux points communs. Ce n’est donc pas étonnant qu’elle soit l’un des premiers membres à s’être embarqué dans l’aventure de l’aromaquantisme à mes côtés. Il est temps de laisser la parole à notre invitée.

Corinne :  Bonjour à tous, et merci pour cette invitation qui me fait chaud au cœur. En guise de présentation, je vais plutôt vous parler de ma mission. Depuis plus de 15 ans maintenant, je transmets aux femmes, en quête de changement et de transformation, des clés, des protocoles et des rituels simples et puissants pour pouvoir se (re)connecter à leur pouvoir inné de guérison. L’objectif final étant de leur permettre, à leur tour, de prendre soin du monde autour d’elle. 

Alors pour y arriver, je m’aide de ma petite trousse magique. Dans ma besace, vous trouverez des outils propres à la naturopathie, à l’aromathérapie ou encore aux thérapies énergétiques. Et ces outils aident les femmes qui le désirent à mettre en place, de manière concrète, des habitudes saines, respectueuses de leur besoin et de leur histoire. Tout cela dans le but d’atteindre un plein épanouissement. 

Corinne Valez

Elle reconnecte les femmes à leurs pouvoirs de guérison

Orélie : Et il me semble que dans cette trousse, il se trouve des outils particulièrement intéressants pour nous aujourd’hui, à savoir les chakras. Le thème de notre épisode du jour. Peux-tu nous en dire plus ? Comment les chakras se sont-ils intégrer dans ton quotidien ? 

…et de son parcours vers les chakras

Premières clés de compréhension

Le point d’entrée

Corinne : Pour résumer, ma découverte des chakras s’est faite au travers des médecines orientales. Il faut savoir que mes premières formations (réflexologie, shiatsu, reiki) m’avaient déjà familiarisé avec les systèmes des chakras. En revanche, cet aspect de la médecine ayurvédique ou de la médecine traditionnelle chinoise sont toujours restés du domaine de l’ésotérique pour moi. J’ai mis du temps avant de pouvoir les adopter. Cela est arrivé plus tard, lors de mes études de naturopathe. Cette étape marque donc mes premières clés de compréhension. 

Depuis cette période de ma vie, j’ai commencé à comprendre que nous étions plus qu’un corps physique. Je réalise alors que tout ce qui ne s’exprime pas s’imprimait dans le corps. Un riche enseignement qui me permet de faire le pont entre cette médecine énergétique et celle, plus factuelle, de la naturopathie.

Orélie : Je tiens à rebondir sur cette appréhension à considérer les chakras comme quelque chose d’ésotérique ou de chamanique. Il est vrai que cet aspect peut attirer, tout comme il peut repousser certaines personnes. Pour ma part, ma première connexion avec les chakras s’est opérée dans un salon de bien-être. Ce jour-là, une femme nous faisait sentir des parfums. Et elle nous avait demandé de nommer nos senteurs préférées, ainsi que celles moins appréciées. 

La suite de la prestation m’a agréablement surprise. Après avoir présenté ma sélection, sur base de mes choix, elle a réussi à parfaitement me décrire : ma personnalité, mes traumas, mes problèmes ; et notamment d’ordre familial. Je me souviens encore de ma curiosité à en savoir plus sur cette belle capacité à déchiffrer une personne avec de tels outils. C’est ainsi qu’elle nous apprend que chaque odeur est associée à un chakra. Elle m’ a également expliqué le rôle des chakras. À cet instant, je n’y ai rien vu d’ésotérique, j’ai simplement considéré ces outils comme une clé de lecture, comme n’importe quelle langue. 

Le fonctionnement des chakras

Orélie : D’ailleurs, pour nos auditeurs qui ne les connaîtraient pas, peux-tu nous en dire un peu plus sur ce que sont concrètement les chakras ? Et comment leur énergie fonctionne ?

Corinne : Pour faire simple, dans sa définition en sanskrit ou dans la médecine ayurvédique, c’est une roue d’énergies. D’ailleurs, j’affectionne beaucoup cette idée de roues et d’entonnoir. Voyons-les comme une interface entre notre monde physique (notre corps) que l’on peut toucher, et tout ce qu’il y a autour de nous, du domaine de l’invisible, mais que l’on peut ressentir si l’on apprend à développer notre sensibilité

Le chakra, selon moi, est vraiment une interface entre ce monde invisible, notre corps éthérique et notre corps physique. C’est vraiment un échange où on vient récupérer l’énergie. D’ailleurs, il est important de noter que notre corps physique fonctionne grâce à cette énergie. Les enseignements de l’Aromaquantisme me paraissent particulièrement pertinents ici. En effet, ces derniers mettent vraiment l’accent sur cette idée que tout est énergie

Finalement, c’est cette énergie qui meut la matière (le corps). Et en nourrissant cette matière, le corps va pouvoir se libérer de tous ses tensions et déchets via le même canal, puis cela va ressortir et partir là où cela doit être transformé. 

"L'AromaQuantisme met l'accent sur l'énergie quantique des huiles essentielles"

Apprendre à développer notre sensibilité aux chakras

Affiner notre perception énergétique au quotidien

Orélie : J’aimerais souligner un point important que tu as cité. Je paraphrase, bien sûr, mais tu as plus ou moins fait comprendre que l’on pouvait développer notre sensibilité aux chakras et notre ressenti énergétique. Parfois, des personnes se plaignent, après un exercice, de ne rien ressentir. Elles se demandent alors si cela veut dire qu’elles ne parviendront jamais à ressentir l’énergie. Je réponds par non, bien sûr. C’est une chose qui se travaille : on n’apprend pas à parler une langue du jour au lendemain. De même, on n’apprend pas non plus à ressentir les énergies du jour au lendemain. C’est une pratique progressive. As-tu déjà eu des expériences similaires dans le cadre de tes accompagnements ?

Corinne : Oui, complètement ! En cabinet, certains clients me sortent la fameuse phrase « Moi, je n’ai rien senti ». Ce à quoi je leur réponds que c’est là que réside la magie de ce monde de l’énergétique. En effet, on court-circuite le mental, ce qui peut faire du bien. Il faut dire que lorsqu’on place des attentes sur une action, on induit quelque chose. Et justement, l’idée pour nous est de ne rien induire, mais plutôt de laisser-faire. Ainsi, plus on va lâcher-prise, plus on va pouvoir se reconnecter à notre propre sensibilité. Un état qui permettra de développer cette capacité d’écoute de son corps, de ce qu’il s’y passe autour comme à l’intérieur. 

Bien sûr, cela n’est pas naturel pour nous. On ne nous apprend pas à travailler cette capacité à l’école, ni ailleurs dans notre société. C’est vraiment une expertise qui vient de nous, de notre développement personnel, et d’un effort au quotidien pour affiner cette perception.

Orélie : Tout à fait. Une personne qui dit ne rien ressentir à souvent l’habitude de sentir avec son esprit, ou avec certaines facultés qui ne sont pas propres au ressenti des chakras. Il faut donc vraiment prendre le temps d’observer autour de nous d’autres sensations. Puis, comme tu le disais, les gens tendent à se fier qu’à leur première séance. Pourtant, une personne qui se rend chez le diététicien pour une première fois ne s’attend pas, tout de suite, à rentrer chez lui avec 20 kg en moins. De même, au fil des séances, certains jours, elle perdra des kilos, et d’autres jours, elle en reprendra un petit peu ou stagnera. Et c’est exactement pareil avec l’énergie. Tout est évolutif. 

Corinne : En effet, ce n’est pas parce qu’on ne sent rien qu’il ne se passe rien. De même, ce n’est pas parce qu’on ressent qu’il s’y passe quelque chose d’extraordinaire non plus. C’est ce que j’aime bien : cette idée de lâcher-prise. « Je lâche ça, et je laisse faire ». Et effectivement, on peut avoir des ressentis qui vont être d’ordre complètement différent en fonction de notre personnalité. Et c’est à cela qu’il faut se révéler et s’exercer. 

L’harmonisation des chakras

Une danse continue avec ses chakras

Orélie : Une autre thématique s’avère intéressante pour nous ; à savoir ces histoires d’harmonisation des chakras, de chakras équilibrés ou déséquilibrés. Peux-tu nous en donner une explication ? 

Corinne : Souvent, de manière traditionnelle, on entend qu’un chakra est ouvert ou fermé. Je ne suis pas adepte de ce genre de discours. Selon moi, un chakra ne peut être fermé. Si on revient sur ce que je disais au début, le chakra est un point de connexion avec l’énergie qui nous nourrit. Il est donc indispensable à notre vitalité

De ce fait, lorsque le chakra est fermé, il ne nourrit plus et ne peut aller plus loin : ce qui ne peut se faire. Pour moi, un chakra est soit suractif, sous-actif, neutre ou équilibré. Et il est voué à évoluer. Par exemple, on peut se lever le matin avec son chakra racine qui soit plutôt suractif ; et puis, deux heures plus tard l’avoir sous-actif. C’est une espèce de danse avec ses chakras

Et cette danse se ressent d’autant plus lorsqu’on apprend à affiner sa perception. On se rend compte que tout est connecté, surtout lorsqu’on réalise que chaque chakra est lié à un organe, à une glande, à un état ou à une vibration. Une fois qu’on parvient à mieux évaluer et développer sa sensibilité aux chakras, on arrive plus facilement à déceler les déséquilibres. On va donc pouvoir effectuer un nettoyage, ou aller harmoniser nos chakras.

L’exploration des 7 chakras de base

Les bases d’une compréhension saine

Orélie : Avant de plonger de manière approfondie dans certains concepts, pourrais-tu mentionner à nos auditeurs les 7 chakras de base avec lesquels on travaille ? Bien sûr, il y en a plusieurs, mais certains s’avèrent plus courants que d’autres. 

Chakra racine

Corinne : Comme tu le dis, ils sont trop nombreux, donc commençons avec les 7 principaux. Le premier étant le chakra racine. Il se situe à la base de l’anus et du périnée. Il est lié au système osseux, et à  la fatigue. Ce chakra va travailler au niveau des reins, ou encore de la vessie. Il est également connecté à notre sens olfactif. Enfin, au niveau de nos glandes, le chakra racine cible les glandes surrénales, à savoir tout ce qui contrôle nos peurs dans l’organisme. Notons également que chaque chakra est associé à une couleur. Ici, nous plongeons dans le rouge.

Chakra sacré

Corinne : Puis on remonte un petit peu, juste sous le nombril, pour aller à la rencontre du chakra sacré. La couleur associée est l’orange. Il touche à la reproduction (système reproducteur), et à la créativité. En termes de sens, nous sommes sur le goût

Chakra du plexus solaire

Corinne : Ce chakra se trouve en dessous des deux seins, au niveau du sternum. Lié à la couleur jaune, le plexus solaire on travaille sur les systèmes neurovégétatifs, et cible les organes tels que le pancréas, le foie, la rate ou l’estomac. Au niveau des sens, on est sur la vue

Chakra du coeur

Corinne : Ensuite, on remonte jusqu’au chakra du cœur qui se place en plein milieu de la poitrine. On touche au système immunitaire, au cœur, aux poumons, et à la glande du thymus, l’un des sièges de notre immunité, donc particulièrement précieux. En termes de sens, on s’adresse au toucher.

Chakra de la gorge

Corinne : Ce cinquième chakra est propre au système métabolique, et tout ce qui va être voie respiratoire supérieure. Ainsi, en cas d’inflammation au niveau de la gorge (ex.  sinusite, laryngite, extinction des cordes vocales), il est nécessaire de rétablir l’équilibre au niveau du chakra de la gorge. Le sens ciblé est l’ouïe, et la glande travaillée est celle de la thyroïde

D’ailleurs, je ne sais pas si tu as fait la même observation, mais durant les cinquante dernières années, les problèmes de thyroïde chez les femmes ont explosé. Comme s’il y avait cette parole libérée, et que, malgré l’évolution des choses, la libération de la parole chez les femmes reste compliquée. En tout cas, j’ai fait le lien entre les problèmes de thyroïde que peuvent avoir les femmes à l’heure actuelle et ce besoin de s’exprimer dans leur vérité, qui est encore un domaine à travailler. Je ne sais pas si cela résonne pour toi.

Orélie : Oui, comme toi, je pense aussi qu’avec le chakra de la gorge, il y a cette volonté de s’exprimer. Mais il ne faut pas négliger non plus ce désir d’être écouté. Pour moi, cela va dans les deux sens. On veut pouvoir oser dire ce qu’on a envie de dire, mais aussi ressentir que les gens autour de nous nous écoutent. Et parfois, en cas de problème, je me fais souvent la réflexion de ne pas avoir été assez comprise, malgré le fait de m’être exprimée. Donc les deux sont fortement liés.

Chakra du troisième oeil

Corinne : Tout à fait d’accord, merci de le souligner. Ensuite, nous avons le sixième chakra qui est le 3e œil. Il se trouve juste entre les deux sourcils, au milieu du front. On est sur le système endocrinien et sur la glande pituitaire. Ce chakra englobe également toutes les perceptions extrasensorielles. On se place alors dans le domaine de l’intuition. C’est d’ailleurs un chakra très féminin ; ce n’est pas pour rien qu’on l’utilise beaucoup pour parvenir à se connecter à notre intuition et à nos ressentis extrasensoriels. Une capacité que notre société ne cesse d’affaiblir en tentant de mettre de la science dans tout. Pourtant, certaines choses ne peuvent s’expliquer, mais se vivent tout simplement.

Chakra coronal

Corinne : Nous arrivons au dernier chakra qui cible le système nerveux. On touche au cerveau, au tronc cérébral, aux nerfs, et aux glandes pinéales. Le chakra coronal nous ouvre à plus grand que nous, à notre connexion à une dimension supérieure, et à l’empathie

Chakra Thérapie

Protocole bien-être, simple & efficace  pour harmoniser vos chakras et élever votre niveau d’énergie.

L’interconnexion des chakras

Une intervention par binôme

Corinne : Un autre point à prendre en compte dans le fonctionnement des chakras est le fait qu’ils travaillent par binôme. Ainsi le chakra racine œuvre avec le coronal, le Sacré avec le 3e œil, notamment  en termes de créativité, le chakra du plexus avec la gorge. Puis, le chakra du cœur vient faire le lien entre les chakras dits « inférieurs » (même si je n’aime pas trop ce terme) et les chakras supérieurs.

Orélie : J’aime beaucoup cette connexion entre les chakras, et spécifiquement l’association du chakra sacré, propre à la créativité, avec le chakra du 3e œil, propre à l’intuition. Au quotidien, j’essaie souvent d’encourager les gens à développer leur créativité pour mieux écouter leur intuition. Et pour y arriver, il faut, en parallèle, oser sortir des sentiers battus pour explorer différentes choses, et créer des opportunités pour que l’intuition puisse s’exprimer. D’après moi, la créativité est donc un lieu d’expression de l’intuition. 

Les outils pour se rééquilibrer

Une multitude de portes d’entrée s’offre à nous

Orélie : Maintenant qu’on s’est familiarisé avec les 7 chakras de base, et les problématiques qu’ils adressent, il serait temps d’aller à la rencontre des outils pour les harmoniser et les nettoyer. J’espère que tu pourras nous citer quelques uns pour nous donner de l’espoir !

Différentes portes d’entrée

Corinne : Eh oui ! Ce qui est magique avec les chakras, c’est qu’on peut avoir une grille de lecture complètement différente selon chaque profil, et vraiment choisir sa porte d’entrée. On peut, par exemple, partir d’un trouble physique, émotionnel, ou énergétique pour analyser un petit peu où l’on se situe. Puis, un panel d’outils est mis à votre disposition pour travailler en conséquence. 

Prenons un exemple concret. Je suis naturopathe et hygiéniste de formation, c’est donc tout naturellement que mon point d’entrée dans le chakra a été l’alimentation. En passant, l’alimentation présente un rôle primordial dans l’équilibre énergétique de nos chakras. Ainsi, dans le cas où on aurait besoin d’équilibrer notre plexus solaire, on se dirigera vers des aliments en résonance avec ce chakra. 

La force des huiles essentielles

Corinne : Ma deuxième porte d’entrée se trouve dans les huiles essentielles.  Pourquoi ? Tout simplement parce que ce sont la quintessence et l’âme des plantes. Mais je ne t’apprends rien là (Rires). Nous savons qu’elles ont un taux vibratoire absolument extraordinaire. Ce sont donc de parfaits outils pour nous élever. En tout cas, c’est ma conviction première. 

D’ailleurs, sur le plan quantique, le simple fait de prendre l’huile dans sa main, ou de la poser sur un chakra favorise l’apaisement. Encore une fois, nous nous trouvons dans le domaine de l’invisible, mais le ressenti est indéniable. Les essences aromatiques ont donc réellement une connexion importante. Autre point intéressant : elles travaillent de manière rapide et efficace. En effet, elles se connectent directement à notre cerveau des émotions. Et l’on sait que, souvent, les chakras sont déséquilibrés (suractifs ou sous-actifs), parce qu’il y a, à la base, une émotion qui a été retenue ou engrammée, et qui n’a pas réussi à se libérer. 

Ainsi, en travaillant avec une huile essentielle qui se connecte directement au cerveau limbique, on va venir désengrammer la problématique émotionnelle. La répercussion est quasi immédiate. Bien sûr, ce n’est pas de la magie : la quasi-immédiateté se lit dans le sens où un lien va directement se faire avec le chakra dans lequel l’énergie a été bloquée par cette émotion.

L’importance des rituels et des protocoles

Ritualiser sa pratique dans un but de rééquilibrage

Orélie : Je comprends. Quand tu dis quasi immédiatement, il y a donc deux aspects à cela. D’abord,  on note cette réaction rapide qu’on ressent tout de suite, ou de manière un petit peu décalée. Mais ce qui est surtout très important, c’est de pouvoir effacer une mémoire énergétique et une mémoire émotionnelle. On pourra réimprimer en répétant l’utilisation de l’huile essentielle. Je suppose que, même si c’est assez instantané, tu vas enseigner aux personnes des protocoles pour qu’elles puissent répéter régulièrement certains gestes, et faire évoluer leur pratique.

S’ouvrir AU champ de TOUS LES POSSIBLES

Corinne : Tout à fait. L’idée est que plus on applique des rituels ; que ce soit avec ses huiles essentielles, son alimentation, ou encore via la lithothérapie ; plus on parviendra à cet équilibre. Ce travail de protocole de ritualisation s’avère donc primordial. Déjà parce que l’énergie est impactée continuellement. Nous ne nous trouvons pas dans une bulle où il ne s’y passe rien. Non, nous sommes, de manière continuelle, émergés et immergés dans un macrocosme énergétique

Nos émotions, notre enfance, ou encore nos vies antérieures participent à grossir ces mémoires gravées en nous. De ce fait, au fur et à mesure qu’on va venir faire un travail régulier sur nos chakras, on va venir équilibrer et augmenter notre fréquence vibratoire pour toujours aller vers le mieux, et rétablir l’équilibre à chaque fois qu’elle est déstabilisée.

Orélie : Effectivement. Et lorsque tu dis qu’on va toujours aller de mieux en mieux, c’est quelque chose que j’essaie aussi de vraiment promouvoir avec l’utilisation des huiles essentielles. Elles ne consistent pas uniquement à soigner les maux, elles ont aussi le pouvoir de déployer notre énergie, de nous épanouir sur le plan professionnel, ou de nous aider dans notre développement personnel. Les possibilités sont infinies. On retient donc qu’il n’y a pas de limites au bien-être, d’où mon affection pour cette thématique des chakras et des huiles essentielles. On peut aller aussi loin qu’on le désire, l’impossible n’existe pas.

Corinne : C’est cela. Les huiles essentielles nous encouragent à libérer notre plein pouvoir. C’est l’essence qui nous amène à notre essence.

Renaître continuellement

Orélie : Excellent !  Des essences qui nous amènent à notre essence. 

Corinne : Voilà, et je dirais même plus, des essences qui nous amènent aussi à notre naissance. Après tout, notre vie n’est qu’une succession de naissances. De manière continuelle, nous nettoyons et nous venons nous libérer des choses qui ne nous servent plus, qui ne nous appartiennent pas. Et chaque fois, ce moment magique nous encourage à renaître. 

Orélie : D’aileurs, la renaissance est justement le thème de cette saison 2

Les protocoles de Corinne Valez

Pratiques, rapides et à la portée de tous !

Orélie : Pour continuer sur cette thématique de renaissance, je dirais que ta mission est de donner naissance à cette énergie féminine. Permettre à cette énergie de se déployer afin qu’elle puisse s’exprimer pleinement. Peux-tu entrer un peu plus en détail dans ta pratique, et de la manière dont tu travailles avec les huiles essentielles ?

Association de techniques

Corinne : en mettant tous mes savoir-faire ensemble,  je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment quelque chose de magique dans le fait d’associer plusieurs techniques énergétiques. On multiplie les résultats. De même avec l’aromaquantisme. En entrant dans le champ aromaquantique, tu as rallumé en moi une lumière. 

L’une de mes premières formations (le Shiatsu) se concentrait sur les points méridiens et l’acupression. Ces savoirs m’animaient beaucoup, et avec eux, j’obtenais beaucoup de résultats. Pourtant, pour des raisons de santé, j’ai dû arrêter. Il faut savoir que ces pratiques nous demandent énormément d’énergie. Avec toi, dans le cadre de l’aromaquantisme, j’ai remis ces points dans ma vie. C’est comme si tout se mettait en place. C’est à ce moment clé que l’évidence m’est apparue : « Voilà ce que j’ai à amener. »

Principe du protocole bien-être

Corinne : Je suis venue avec une idée originale de protocole à appliquer. Il implique de travailler son énergie à la semaine, soit, au jour le jour. En partant du point de départ que chaque chakra a une journée propre à lui. Par exemple, le chakra racine a une résonance particulière le mardi. Donc, il est conseillé de travailler ce chakra ce jour-là. En parallèle, je suis également arrivée à la conclusion qu’il serait intéressant d’associer le chakra avec une huile essentielle, et un point d’acupression.  

Une fois ce protocole gardé à l’esprit, on viendra travailler sur sa ligne énergétique de manière préventive, au quotidien, et durant toute la semaine. Et après, on peut utiliser ces mêmes conseils quand on a besoin de faire un travail plus en profondeur face à une problématique précise. En d’autres termes, il y a deux manières d’utiliser ce protocole bien-être et d’harmonisation des chakras.

Orélie : Je dois impérativement rebondir sur un point sur lequel on est en alignement. Celui de la prévention. Comme toi, je pense qu’il est important de prendre soin de soi et de son énergie par anticipation. On n’attend pas qu’une fleur se fane pour l’arroser. On lui donne de l’eau constamment. Autre chose que j’affectionne : ton approche des biorythmes. On travaille les énergies au bon moment, par rapport à des jours spécifiques. D’ailleurs, en tant qu’entrepreneure, j’essaie de plus en plus d’organiser mes activités en fonction de mon biorythme, de mon identité, et des thématiques que je souhaite renforcer. 

Corinne : effectivement, quand on arrive à mettre cette fluidité en place, cela nous ouvre de nombreuses possibilités. Et comme je ne peux commencer une journée sans ce travail personnel, j’avais à coeur de développer des protocoles simples et rapides pour nous éviter de créer des excuses. Par le passé, souvent, j’ai eu à faire face à des protocoles demandant des outils et un investissement important. Résultat : notre motivation se perd avec le temps. Avec mon protocole, vous travaillez n’importe où, et pouvez insérer les exercices entre vos activités quotidiennes. Sachez que chaque protocole dure environ 3 minutes. 

L’exercice du jour

Orélie : Pour une personne qui souhaiterait tester tes protocoles, peux-tu nous en donner un exemple concret ? 

Corinne : Puisqu’on est mercredi, on va travailler le chakra de la gorge. Et pour cibler ce chakra, les huiles essentielles utilisées sont, par exemple, le ravintsara, le myrte vert, l’eucalyptus radié et globulus, la sauge clarée, la marjolaine ou le niaouli. Mais aucune obligation de se cantonner à ces essences.  J’aime beaucoup aussi lorsque les personnes se connectent à leur intuition. 

Ainsi, même si je mets l’accent sur certaines huiles, j’encourage les personnes à se faire confiance, se fier à leur intuition, et à se tourner vers les huiles essentielles qui leur parlent. En effet, ce sont ces dernières qui vont réellement agir. Il faut savoir se faire confiance. 

Orélie : Je suis 100% d’accord, et c’est pour cela que j’ai été émerveillée par ton protocole. Je m’y retrouve beaucoup. Dans l’aromaquantisme aussi je propose une huile essentielle de référence, et également des alternatives à ceux qui le souhaitent. Mais mon mot d’ordre restera toujours l’expérimentation. Ce n’est qu’ainsi qu’on pourra sublimer ses propres protocoles thérapeutiques et mettre en place des résultats correspondant à notre identité.

Corinne : pour reprendre notre exercice, je vous invite à vous focaliser sur le point se trouvant à la base du cou, à la jonction des 2 clavicules internes. Puis, une fois votre huile essentielle choisie (ex. myrte verte), appliquez-la sur votre index. Bien sûr, je vous conseille de la diluer (1 goutte d’huile essentielle pour 3 gouttes d’huile végétale). 

Venez ensuite effectuer une légère pression sur le point pendant 3 minutes. J’aime beaucoup exprimer un mantra durant cette étape, à voix haute, en exprimant les mots avec clarté. Vous pouvez aussi accompagner cette session d’une musique ou de vibrations. Et une fois terminée, faites-vous le plaisir de respirer cette huile en approchant votre main de votre visage, pour connecter l’odeur au cerveau limbique. Une action par olfaction à effectuer matin et soir, afin de travailler l’équilibre. Puis, notez l’évolution de votre état.

Orélie : Merci Corinne pour ces explications et cette belle démonstration. Si vous avez déjà testé le protocole, n’hésitez pas à partager avec nous vos expériences !

MASTERCLASS

Réveillez la guérisseuse qui sommeille en vous !

A propos de l'auteur
Hello !
Je suis Orélie, fondatrice de l'Aromaquantisme

Quand j’ai commencé à utiliser l’énergie des chakras, mon chakra racine était sous actif.
A l’inverse, mon chakra de la gorge était suractif. Aujourd’hui, je veille à garder l’équilibre.

Découvrez les autres épisodes

De la saison 2 "Renaissance de Soi"

Découvrez les autres épisodes

De la saion 1 "Reconnaissance de Soi"

Commentaires sur Les chakras : déployer son énergie vitale avec Corinne Valez – 2.7

  1. Béatrice dit :

    Super épisode passionnant ! Merci Orélie et Corinne.
    Les chakras m’ont toujours intrigués, j’aime beaucoup la présentation claire synthétique, ça donne envie d’en savoir plus.

    1. Orelie dit :

      Bonjour Béatrice, merci pour ton retour d’expérience. J’ai hâte d’échanger avec toi sur le rôle que tu donnes aux huiles essentielles dans tes coachings et accompagnements en sophrologie.

Répondre à Orelie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.