Les fractales : quand la nature nous montre la voie – 2.5

forêt illustrant les fractales

Faciliter le processus de renaissance avec les fractales

Avez-vous tendance à refaire les mêmes erreurs ? Aucune honte à répondre par « oui » : cela fait partie de notre nature humaine. Pourtant, que diriez-vous de trouver un trésor caché dans ces mécanismes que vous reproduisez ? Ce trésor s’appuie sur la beauté du principe des fractales. Autant vous dire que cet épisode du podcast Métasensoriel me tenait à cœur. Il plonge dans des notions, certes mathématiques, mais qui nous aident à atteindre notre objectif pour cette deuxième saison : la renaissance

Ecoutez l'épisode ci-dessous

Comprendre le principe des fractales

Une répétition bien codifiée 

Ceux qui ont pu s’immerger dans l’épisode sur l’holographie et le champ morphique apprécieront celui-ci. Nous plongeons, encore une fois, dans la partie méta du podcast. Il faut dire qu’une fois par saison, j’aime explorer avec vous quelques notions d’ordre mathématiques. Après tout, elles inspirent la thérapie quantique. Et rien de mieux que les fractales pour poursuivre notre aventure. 

Pour mieux comprendre mes explications, je vous invite à jeter un œil à mon tableau Pinterest. Vous y trouverez des illustrations de fractales pour mieux les visualiser. Vous l’avez sous les yeux ? Parfait. 

Poursuivons donc avec un rapide flashback de mon enfance. À l’école, je faisais partie des personnes qui adoraient les maths. Une information qui surprend souvent. Pourtant, petite déjà, je voyais une certaine beauté et une forme d’art à cette science. Et pour moi, les fractales représentent merveilleusement ma vision de l’art mathématique

Rien d’étonnant à cela : les fractales sont initialement basées sur des formules mathématiques. Dites-vous qu’une figure fractale est une image, une sorte de représentation graphique de ce modèle mathématique. Et il a la particularité de se répéter indéfiniment, quelle que soit l’échelle à laquelle on l’observe. En d’autres termes, si vous venez à zoomer sur l’image de très près, vous y verrez la même chose qu’en la dézoomant pour la regarder de très loin. 

La nature et les fractales

Un modèle mathématique présent dans notre environnement

Les sciences naturelles s’intéressent tout particulièrement aux fractales : il faut dire que la nature regorge de modèles dont la croissance est basée sur leur principe. C’est le cas, par exemple, des choux-fleurs ou des brocolis. On l’observe également lors de la croissance d’un arbre, ou dans la structure des poumons ou des flocons de neige. 

Dites-vous que la nature, étant très intelligente, ne s’est pas compliqué la vie. Elle a cherché à mettre en place un modèle fonctionnant à petite échelle. Et une fois sa pertinence et son efficacité prouvées, la nature décide de le répéter en continu, à grande échelle. Ainsi, les formules mathématiques basées sur le principe des fractales sont largement  utilisées pour modéliser des structures à répétition, et étudier leur évolution aussi bien dans l’espace que dans le temps.

Certaines personnes vont jusqu’à dire que tous les modèles de l’univers, les éléments de la nature, et même les structures au niveau des civilisations et des individus sont basées sur le principe des fractales. De quoi rendre leur analyse fascinante pour nous.

Le champ AromaQuantique

Vous aide à identifier les mécanismes qui vous définissent

illustration d'une plateforme de cours sur l'aromaquantisme

Bruce Lipton : analyser les mécanismes au sein de nos cellules

Mise en lumière de la conscience cellulaire

Comme l’Homme fait partie des éléments de l’univers, il n’est pas étranger aux modèles des fractales. Ainsi, sur base de ce concept, Bruce Lipton, biologiste relativement connu dans le monde de la science de la spiritualité, a écrit un livre sur la biologie des croyances. Ce dernier considère que l’être humain est à l’image de chacune de ses cellules. De ce fait, si on reprend notre principe des fractales, disons que lorsqu’on zoome sur l’être humain, les mécanismes qu’on observe au niveau de la cellule seront les mêmes que lorsqu’on dézoome ou examine l’être humain dans sa globalité.

Pour lui, comprendre la manière de penser de l’Homme passe par la compréhension du fonctionnement de chacune de ses cellules. D’ailleurs, Bruce Lipton arrive à la conclusion que nous ne sommes, au final, que la somme de toutes nos cellules. Il va même jusqu’à considérer que la structure de toute forme de vie est une évolution fractale de la structure des membranes de la cellule. 

En d’autres termes, pour donner vie à un individu, il faut simplement répéter les mécanismes qu’on observe au niveau de la cellule. Une phrase résume d’ailleurs parfaitement ses pensées : selon lui, la conscience biologique est le reflet de la conscience cellulaire. Mais pourquoi est-ce que ce modèle nous intéresse en thérapie quantique ?

La place des fractales dans la thérapie quantique

Profiter des informations apportées par ces modèles

Plusieurs raisons nous poussent à incorporer ce principe dans un cadre thérapeutique. Rappelez-vous de l’épisode sur la thérapie quantique : je vous indiquais que cette thérapie se basait sur une approche holistique. On traite l’individu dans sa globalité. Si on reprend notre visualisation du principe des fractales, c’est comme si l’on dézoomait en permanence une personne pour l’étudier dans son ensemble. À savoir ses interactions avec son environnement, et toutes les facettes de sa personnalité.

 

Toutefois, cette approche holistique s’accompagne d’un inconvénient : elle demande énormément de temps. En effet, à chaque processus thérapeutique, on doit se procurer toute la bibliographie de la personne : son contexte historique, familial, ancestral et culturel. Cela suppose également de s’attarder sur l’environnement dans lequel elle évolue ; soit sa vie privée et professionnelle. Une analyse particulièrement chronophage et complexe.  

Mais si on tient compte du principe des fractales, il nous suffit de zoomer un aspect de la vie de l’individu pour obtenir une vision d’ensemble. Ci-dessous, trois manières de l’incorporer dans un suivi thérapeutique.

Le champ AromaQuantique

simplifie votre quête d’épanouissement

Trouver une porte d’entrée avec le principe des fractales

Comme vous pouvez l’imaginer, quand une personne vit une situation de déséquilibre et de mal être, cela va être parfois très compliqué d’identifier l’origine même de ce problème, car tout est imbriqué. En effet, généralement, de multiples raisons ont pu mener à ce dysfonctionnement. De la même manière, de nombreuses portes d’entrée permettent d’aborder les différentes problématiques avec l’individu.

Grâce au principe des fractales, on va pouvoir isoler une problématique, et l’aborder à une échelle beaucoup plus petite. Ainsi, on pourra aider la personne à prendre conscience des implications qui ont lieu à cette échelle réduite. Ensuite, au fur et à mesure du suivi, il sera possible de dénouer des problèmes plus grands, soit plus enfouis en profondeur.

Par exemple, si une personne présente, en même temps, un problème d’épanouissement professionnel, de développement personnel, ou de crise de couple, il pourrait être relativement difficile pour l’individu de prendre conscience de toutes ses problématiques à la fois. 

L’amour rendant aveugle, il pourrait ignorer les troubles liés à sa relation amoureuse. En revanche, il sera peut-être beaucoup plus ouvert à discuter de ses problématiques professionnelles. Ainsi, une fois qu’on aura réussi à dénouer un problème sur le plan professionnel, on pourra, plus facilement, aider la personne à prendre conscience de la répétition de ce problème sur le plan personnel et relationnel. En d’autres termes, le principe des fractales nous permet d’entrer par la porte la plus simple dans le cadre du traitement thérapeutique. Et cela, sans craindre de négliger ou d’oublier des éléments essentiels.

Miser sur l’interconnexion des éléments de l’univers

Le modèle des fractales nous pousse également à réaliser l’importance de chaque élément qui nous définit et nous entoure. En effet, on comprend très vite que laisser une problématique s’installer revient à le laisser impacter tous nos autres plans de vie. De la même manière, comme nous représentons un élément fractal de l’univers, les problèmes qu’on tolère à notre échelle vont également se manifester, et se présenter, à une échelle plus globale au niveau de l’univers.

Cet aspect qui semble effrayant à première vue s’avère très intéressant pour nous, dans un cadre de renaissance et d’évolution. En effet, cela revient à dire que les petits changements effectués au quotidien comptent, et provoquent de grandes répercussions sur l’ensemble de notre vie. Selon les modèles des fractales, chacun de nos changements fait partie d’un tout qui se répète à l’infini, et qui a donc forcément un impact à grande échelle.

Penser global pour avancer en douceur

Cette vision d’ensemble résume bien la philosophie fondamentale des fractales : chaque goutte compte. Chaque petit geste réalisé au quotidien a son importance. Une anecdote me revient d’ailleurs en pensant à cette philosophie. Plus jeune, je faisais de la spéléologie. Je me souviens de ces heures passées à contempler les gouttes tombant une à une des stalactites. Enfant déjà, je me faisais la réflexion que chaque goutte avait contribué à la croissance d’une imposante concrétion calcaire. Une formation qui avait dû se dérouler en une centaine d’années, voire un millénaire pour certaines. 

Cela force le respect, et nous encourage à revoir notre propre rapport au changement. Cette image des fractales, et cet effort goutte après goutte, peut créer un sentiment d’impuissance. Une impression d’insignifiance ou de découragement peut se développer en nous. Pourtant, lorsqu’on dézoome notre parcours, et lorsqu’on considère chaque goutte comme un élément fractal, on réalise l’incroyable chemin parcouru, et le poids de chaque goutte individuelle. 

Finalement, ce qui donne à l’univers son identité, c’est le fait qu’on fasse partie de cet élément dans sa globalité. Chaque action qu’on pose a le potentiel de se répéter à l’infini. D’une part, parce qu’en l’effectuant, on impacte notre quotidien, et tous les éléments de notre vie. D’autre part, on parvient également à inspirer d’autres personnes qui vont, à leur tour, poser les mêmes gestes que nous, et inspirer, elles-mêmes, d’autres personnes. Ainsi, à chaque fois qu’on crée un changement, même si on a l’impression de ne pas faire grand-chose, on crée potentiellement un changement d’ordre infini

L’exercice du jour

Vous l’aurez compris, une fois que le changement a été initié, il ne peut que se propager. Si l’on rebondit sur la question posée lors de l’introduction, vous êtes désormais capables d’associer les répétitions des mêmes erreurs à ce phénomène des fractales. Et selon moi, il y a un enseignement à prendre à travers la répétition. Vous pourrez d’ailleurs l’analyser par vous-même dans l’exercice du jour (11:20). 

Tant que vous n’avez pas pris conscience d’une problématique, et que vous n’avez pas véritablement décidé de poser des actes différents, et de créer un changement dans votre quotidien, les erreurs vont se répéter en permanence. Et malheureusement, elles vont se propager sur tous les aspects de votre vie. 

Ainsi, la meilleure façon de créer un changement dans votre vie est de faire des petits pas au quotidien. Nul besoin de gravir une montagne dès le départ. Allez-y une marche à la fois, pas à pas. Et si vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour avancer, je vous invite à télécharger le guide sur la méditation fractionnée. 

Apprendre à méditer

Téléchargez gratuitement ce  programme de 6 méditations

A propos de l'auteur
Orélie au coin du feu
Hello !
Je suis Orélie, fondatrice de l'Aromaquantisme

Enfant, j’étais passionnée de spéléologie.
Aujourd’hui adulte, j’ai gardé cette soif d’explorer ce qui est caché.

Découvrez les autres épisodes

De la saison 2 "Renaissance de Soi"

Découvrez les autres épisodes

De la saion 1 "Reconnaissance de Soi"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.