Le pardon : s’aventurer vers la liberté – 2.3

deux mains qui se tiennent en symbole du pardon

Le pardon, un chemin aux multiples obstacles

Qu’est-ce que vous ne pourriez jamais pardonner ? Cette question sera le moteur de cet épisode. Durant les prochaines minutes, nous explorerons ensemble les deux facettes du pardon. Deux facettes impliquant un travail sur soi-même, et avec l’autre. Cette thématique représente d’ailleurs une étape importante dans notre processus de renaissance holistique. L’objectif même de cette saison 2 du podcast Métasensoriel.

Ecoutez l'épisode ci-dessous

Le pardon, une clé de plus vers la renaissance

Accepter de se délester d’un poids mort émotionnel

Dans un souci d’honnêteté, je dois reconnaître que j’ai toujours eu une relation compliquée avec le pardon. Comme on dit, il faut que les extrêmes s’équilibrent. Et en ce qui concerne le pardon, j’étais la pro des extrêmes. En effet, je n’allais pas dans la demi-mesure. Ainsi, à certaines personnes, je pardonnais tout. Elles profitaient de ma grande tolérance, au point que j’efface mes propres besoins à leur profit

Et étrangement, pour d’autres personnes, cette tolérance ne s’appliquait pas. Quoi qu’elles fassent, je les considérais toujours comme coupables et étais incapable de les pardonner. Toutefois, je n’étais pas rancunière. En revanche, j’avais l’art de tourner la page. Face à ces personnes, je finissais par transformer les « au revoir » en « plus jamais ». 

Pourtant, dans mon désir de renaissance holistique, l’étape du pardon se place comme un incontournable dans ce processus. Il faut dire que lorsqu’un enfant naît, il naît libre de toutes ces émotions négatives accumulées au cours d’une vie. Ainsi, pour renaître sans le poids de ces éléments que je considérais impardonnables, 2 choix se présentent : 

  • Faire sortir de notre vie les gens qu’on ne souhaite pas pardonner. Si cela peut sembler être une solution au premier abord, cette coupure s’avère plus complexe que prévu. Les souvenirs restent dans notre mémoire. Et il faut avouer que, la plupart du temps, les conflits importants impliquent nos proches, et des personnes qu’on va être amené à recroiser.  
  • Réussir à pardonner. Une voie plus logique que la première. Mais avant de suivre ce chemin, commençons par répondre au « Pourquoi ? ». Pourquoi pardonner ? Et pourquoi est-ce si difficile de pardonner ? 

Les blocages liés au pardon

Pourquoi a-t-on du mal à pardonner ? 

En toute vulnérabilité, je vais vous parler de mon exemple, et de mon propre rapport au pardon. Je vous rassure, j’ai évolué depuis. Si aujourd’hui j’ai appris à pardonner, il fut un temps où je vivais avec le poids de certaines blessures jugées impardonnables. Certains blocages m’empêchaient de clore le chapitre.

Tout d’abord, j’ai refusé de pardonner parce que j’avais envie de montrer mon désaccord. À l’époque, ne pas pardonner était ma manière de punir l’autre personne. Il m’est arrivé aussi de ne pas pouvoir pardonner parce que j’avais peur d’abandonner mes valeurs. J’avais le sentiment que le pardon revenait à cautionner l’acte, et à devenir coupable par complicité. Ne pas pardonner me permettait alors de me protéger, tout en m’ancrant dans mon identité. 

Parfois, l’incapacité à excuser l’autre est aussi liée à un manque de courage. En effet, pardonner demande d’oser ouvrir une conversation, de rouvrir certaines blessures, et de faire preuve de vulnérabilité. Pardonner c’est oser à nouveau s’exposer à un danger. Il peut arriver que la personne recommence, qu’elle répète les mêmes erreurs, et qu’on se retrouve à nouveau blessé. En ne pardonnant pas, on évite ce risque-là. Pardonner c’est aussi recréer une confiance, retisser une relation, et prendre le risque qu’elle soit à nouveau rompue.

Le champ AromaQuantique

facilite votre cheminement vers le pardon

illustration d'une plateforme de cours sur l'aromaquantisme

Les bienfaits du pardon

Une porte vers la liberté 

Alors, bien sûr, tous ces blocages sont compréhensibles. Mais ils ne justifient pas le fait de ne pas pardonner. En effet, en pesant le pour et le contre, on se rend compte assez vite des multiples bienfaits du pardon. 

Le premier étant la grande légèreté qu’apporte le pardon dans notre cœur. Tout simplement. En pardonnant, vous éteignez une énergie négative qui vous anime. Vous lui coupez l’herbe sous le pied, et l’empêchez de vous impacter. Dites-vous que tant que vous ne vous ouvrez pas au pardon, vous restez attaché à l’événement vous ayant causé de la peine. En d’autres termes, le pardon permet de couper les cordes

Excuser permet aussi de créer des opportunités. Un point que j’affectionne particulièrement. Voyez le pardon comme une opportunité de faire renaître une relation, de lui donner un nouveau souffle, de rentrer dans une nouvelle dynamique. Les huiles essentielles peuvent d’ailleurs vous appuyer dans cette démarche. Les essences aromatiques aident à créer des opportunités de bien-être, de développement personnel et d’épanouissement professionnel. Elles favorisent la propagation des énergies positives

Enfin, pensez au fait que notre intelligence émotionnelle évolue. Il est donc fort probable que vous n’ayez plus la même vision d’un événement passé. Ainsi, ce que vous n’avez pas réussi à pardonner à une certaine époque peut se révéler plus facile à accepter dans votre contexte actuel. 

Vous prendriez sûrement d’autres décisions. Et de ce fait, la question du pardon ne se poserait même pas. Finalement, pourquoi garder le poids d’un événement qui n’a même plus lieu d’être ? Pourquoi  se faire du mal avec un événement qui n’a plus de réalité dans notre vie actuelle ? 

L’art de pardonner

Associer le pardon à la liberté 

Pour m’aider à véritablement pardonner, je repense souvent à une discussion eue avec un ami. Notre conversation portait sur Dieu, et la notion du bien et du mal. Je lui demandais pourquoi cet Être divin n’avait pu créer un univers parfait, et partageait avec lui mon incompréhension face au choix de laisser le mal s’installer sur terre. 

À ces questionnements, mon ami a effleuré une de mes valeurs fondamentales : la liberté. D’après lui, le chaos qu’on connaît actuellement sur Terre existe pour qu’on puisse avoir la liberté de choisir entre le bien et le mal. Si tout avait été parfait, on n’aurait pu avoir ce choix de développer notre lucidité et notre capacité de discernement.

Il m’aura fallu un peu de temps pour accepter ce raisonnement, mais aujourd’hui j’y donne beaucoup de sens. Je me suis rendu compte que je pouvais pardonner tout en reconnaissant que l’autre personne avait sa liberté de choisir et de prendre des décisions différentes des miennes. 

Comme mentionné plus tôt, ma plus grande crainte avec le pardon était le fait d’aller à l’encontre de mes valeurs. De cautionner un acte à l’opposé de mes principes. Pourtant, en gardant ce raisonnement à l’esprit, je réalise que pardonner n’était pas approuver. Je peux être libre d’affirmer ma personnalité, tout en reconnaissant la liberté de l’autre. D’ailleurs, c’est en lui donnant sa liberté que je conservais la mienne.  Et pour moi, le pardon c’est aussi cela. Respecter les libertés de tous.

Le champ AromaQuantique

Vous aide à vous libérer de vos blessures émotionnelles

Demander pardon, l’autre facette

Un processus difficile, mais nécessaire 

Le pardon n’est pas une route à sens unique. La deuxième facette de cette aventure implique également de demander pardon. Une étape qui n’est pas toujours évidente, et qui dépend de la personne en face de soi. Après tout, certaines âmes sont plus tolérantes que d’autres. Parfois on peut se dire que c’est trop tard, que c’est le passé, et qu’on ne peut plus rattraper la situation. Pourtant, il le faut, car comme le fait de pardonner, demander pardon apporte son lot de bienfaits.

Heureusement, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Contrairement au fait de pardonner, qui se fait dans certains cas sur plusieurs années, demander pardon peut se faire en quelques secondes. En effet, un simple message ou un vocal suffit à véhiculer ses émotions.  

Pour y arriver, commencez par mettre votre égo au placard. Il faut dire les choses de manière simple sans chercher à tourner autour du pot. Je vous conseille également une petite remise en contexte. Ainsi, admettez que vous avez eu l’occasion de prendre du recul, et reconnaissez que votre point de vue a évolué depuis. 

En effet, une petite remise en contexte permet à l’autre de se projeter dans vos ressentis actuels, et de mieux vous comprendre. Je pense aussi que vous pouvez exprimer la raison pour laquelle vous avez envie de demander pardon (ex. donner un nouveau souffle à votre relation). 

Bien entendu, il y a une condition lorsqu’on demande pardon : accepter que la personne ne soit pas prête à pardonner. Ce qui n’est pas grave. Ce qui compte, c’est que vous ayez semé la graine et votre souhait d’avancer. Puis, laissez à l’autre personne le temps de faire son propre cheminement. 

L’exercice du jour

Clôturons notre thématique sur le pardon avec un exercice un peu différent des autres (12:27). Durant quelques minutes, je vais vous inviter à répéter 4 phrases inspirées du fameux mantra Ho’oponopono provenant de la culture hawaïenne. Celui-ci vous sera d’une grande aide dans votre processus. Vous pouvez l’utiliser à n’importe quel moment lorsque vous ressentez le besoin de vous pardonner vous-même, de demander pardon, et de ne pas savoir où puiser l’énergie pour le faire.

Synergie intuition

Découvrez une synergie spécialement formulée pour affiner votre intelligence émotionnelle.

A propos de l'auteur
Orélie, fondatrice de l'aromaquantisme
Hello !
Je suis Orélie, fondatrice de l'Aromaquantisme

Petite, je pensais que seules les femmes détenaient le sixième sens de l’intuition.
Et j’étais bien fière de faire partie de ce club privilégié !

Découvrez les autres épisodes

De la saison 2 "Renaissance de Soi"

Découvrez les autres épisodes

De la saion 1 "Reconnaissance de Soi"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.