Espace Membres
Catégories
Blog sur la Science de la Spiritualité

L’épigénétique : quels facteurs influencent vos gènes ?

Découvrez les facteurs et les gestes clés qui influencent positivement vos gènes grâce aux mécanismes épigénétiques. Quel est le rôle des huiles essentielles?

Des gestes clés pour prendre soin de vos gènes

Trop souvent «  la routine par défaut  » va à l’encontre d’un «  mode de vie sain  ». Pourtant, votre alimentation, votre ville de résidence, votre lieu de travail ou encore votre exposition au stress, sont des éléments cruciaux pour l’avenir de vos gènes. 

Comment ? Grâce aux mécanismes relevant de l’épigénétique. En effet, l’épigénétique étudie les facteurs environnementaux qui influencent l’expression des gènes et divers mécanismes de transmission de l’information entre génération, indépendamment de l’ADN

Les différents types de changement épigénétiques qui influencent vos gènes.

Prendre soin de vos gènes ; prendre soin de vous-même.

La particularité des mécanismes épigénétiques, c’est qu’ils activent ou désactivent certains groupes de gènes. Dans certains cas, on parle d’ailleurs «  d’altérations épigénétiques  ». Ces modifications épigénétiques permettent à l’individu de s’adapter à son environnement.

Dans certains cas, ces modifications sont bénéfiques. Dans d’autres, elles sont problématiques. Dans tous les cas, l’environnement influence le comportement de nos cellules et de notre ADN.

Voici quelques exemples d’influences positives : une alimentation avec des aliments riches en acide folique et vitamine B12 renforce notre métabolisme ; l’activité sportive diminuerait les mutations épigénétiques et même l’expression des oncogènes ; la joie quant à elle, contribue positivement à l’activité de vos télomérases. 

À l’inverse, certains comportements sont particulièrement néfastes pour vos gènes, c’est notamment le cas de la consommation d’alcool et du tabagisme. Mais ce n’est pas tout, trop souvent sous-estimé, le lieu où vous vivez impacte vos gènes. Par exemple, vivre dans une ville dont l’air est constamment pollué augmenterait le taux de mortalité et les maladies cardio-respiratoires.

Conscient de ces facteurs, chaque individu peut prendre les devants, dans la mesure du possible, et adapter son mode de vie pour protéger ses gènes et ainsi sa santé.

Le stress, ennemi des gènes et du bien-être.

L’épigénétique ; médiateur entre le stress et la santé.

Il ne faut pas stresser ! C’est tellement facile à dire n’est-ce pas ? En pratique c’est une autre histoire. Et pourtant, le stress est l’ennemi premier de vos gènes. En induisant des anomalies épigénétiques, il vous gâche la vie.

En effet, la méthylation de l’ADN est sensible à toute forme de stress. Une hyper-méthylation du glucocorticoïde est observée chez des individus qui ont grandi au sein d’un milieu familial toxique, avec des traumas lourds, ce qui causera du stress dans le futur et même transgénérationnel. Ces réponses de l’organisme déboucheraient sur des risques sévères de maladies psychologiques.

En revanche, si un individu nait et grandit avec des parents qui prennent soin de lui, lui donne une attention plus prononcée, dans un environnement sain, il grandira avec moins de chances de subir un stress chronique.

Nos sociétés modernes sont malheureusement presque toutes touchées par le stress. Des outils tels la méditation, laromathérapie ou encore la thérapie quantique, sont d’excellentes sources d’influences épigénétiques positives.

Les Huiles Essentielles et leurs pouvoirs antioxydants.

Les polyphénols comme protection des anomalies épigénétiques.

Ces molécules d’origine végétale appelées polyphénols, sont présentes dans nombreux fruits et légumes (brocoli etc.). Figurez-vous que certaines Huiles Essentielles sont aussi dotées de ces molécules aux propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires ; gage de régulations épigénétiques pour notre métabolisme.

Les Huiles Essentielles, grâce à ce pouvoir antioxydant et à leur fréquence vibratoire, vont avoir pour rôle de réguler les effets néfastes des facteurs qui influencent nos gènes.

D’ailleurs, les Huiles Essentielles pour combattre le stress sont nombreuses. Orélie vous en parle souvent au sein podcast Métasensoriel et de l’Aromaquantisme. En guise d’exemple, l’utilisation psycho-énergétique des huiles essentielles peut mener à l’activation des hormones « du bonheur » telle la sérotonine. Ainsi, l’aromathérapie et tout particulièrement l’Aromaquantisme, offrent un vaste choix extraordinaire de propriétés qui permettent à nos gènes de s’adapter, pour un bien-être profond et de longue durée.

Références

Jorge Alejandro Alegría-Torres1, Andrea Baccarelli, et Valentina Bollati. Epigenetics and lifestyle
Epigenomics. 2011 June ; 3(3): 267–277. doi:10.2217/epi.11.22.

LES SECRETS NON DÉVOILÉS

DES HUILES ESSENTIELLES

Goutte après goutte, des connaissances inédites sur la psycho-énergie des huiles essentielles. 

En bonus, le guide de 10 synergies psycho-énergétiques expliquées avec simplicité. 

 

Ce guide est dédié aux coachs et thérapeutes qui désirent s’épanouir dans leur business tout en préservant leur équilibre de vie.

guide offert de synergies psycho-énergétique

Unir science et spiritualité
Blog

Chaque mois, des nouveaux articles mettent en lumière des connaissances tantôt ancestrales, tantôt innovantes sur la science de la spiritualité.
Une porte d’entrée pour contribuer à l’éveil de la conscience collective.

Orélie, fondatrice de l'aromaquantisme

À propos de l’auteur du blog de la science de la spiritualité 

Je suis Orélie, fondatrice de l’AromaQuantisme. Bioingénieure spécialisée en milieu tropical, et dotée d’un master en thérapie quantique, j’ai créé ce blog pour réconcilier la science et la spiritualité en lien avec les médecines alternatives (ou plutôt les médecines de l’avenir).

Échangeons sur ce sujet :
partagez vos commentaires ou questions ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *