fbpx
Espace Membres
Catégories
Podcast Métasensoriel S6 - Evaluation

Écospiritualité, redéfinir la relation Humain-Nature – 6.12

Mélange d’écologie, de spiritualité, de psychologie ou encore de philosophie, l’écospiritualité questionne notre rapport complexe à la nature et ses éléments.

podcast metasensoriel - smalll

Bienvenue sur le podcast Métasensoriel

Disponible sur toutes les plateformes :
Spotify Itunes Google Podcasts
S’abonner au podcast >

Écospiritualité, redéfinir notre (complexe) relation avec la nature

L’écospiritualité souligne une évidence : l’interdépendance de l’humain à la Nature. En alliant l’écologie à la spiritualité, la philosophie ou encore la psychologie, l’écospiritualité questionne notre rapport à l’environnement. Cet épisode, un brin polémique, questionne la hiérarchisation du vivant, et rompt avec cette croyance que l’Homme est au-dessus des autres êtres. Elle s’ouvre avec cette question : quelle place accordes-tu réellement à Dame Nature ?

Table des matières

L’écospiritualité, une notion multidisciplinaire

Mélange d’écosophie, d’écothéologie et d’écopsychologie

Pour comprendre la subtilité et la richesse de l’écospiritualité, il faut déjà concevoir ce qui se cache derrière des mouvements tels que l’écothéologie, l’écosophie ou encore l’écopsychologie. Chacun d’eux illustre une synergie et une connexion unique avec la nature. Preuve que cette dernière s’immisce dans tous les aspects de notre vie. 

  • L’écothéologie analyse nos valeurs écologiques et la gestion de l’écosystème à travers le prisme des différentes religions et mouvances spirituelles.
  • L’écopsychologie souligne l’importance de la nature dans l’équilibre psychologique d’une personne. D’après elle, notre psyché est intimement reliée à la Terre. Également associée à l’écothérapie, elle allie l’énergie des écologistes, des thérapeutes, des psychologues et des militants pour l’environnement dans la construction d’une meilleure relation entre l’Homme et ce qui l’entoure. 
  • L’écosophie. Cette forme de philosophie interroge notre éthique écologique. Elle rompt avec cette notion de supériorité de l’humanité sur le vivant. L’écosophie promeut une relation égalitaire entre tous les éléments de la nature. Après tout, nous contribuons tous à l’équilibre de l’écosphère.  

L’écospiritualité englobe ainsi ces différentes formes d’écologie. Au lieu de considérer la nature comme extérieure à nous, comme une vache à lait pour nos ressources, elle nous pousse à vivre en harmonie avec elle, sans système de hiérarchie. En un sens, l’écospiritualité encourage un autre mode de relation entre nous, êtres humains, et la Terre vivante.

"C'est vrai qu'on entend souvent parler d'écologie, mais il existe aussi l'écosophie, l'écothéologie et même l'éco-psychologie. Il y a plein de facettes d'éco. Je crois que c'est normal parce que la nature aime s'immiscer dans tous les aspects de notre vie."
orelie-rond-small.png
Orélie
Fondatrice de l'aromaquantisme
Expertise, visibilité,
bouche-à-oreillle
3 étapes indispensables pour accélérer la croissance de ton business bien-être.
- Mode d'emploi sur 90 jours -

Découvre pourquoi 90% des coaches et thérapeutes restent coincés dans un job alimentaire et comment en sortir.

 Si ton projet professionnel stagne depuis 3 moins ou plus , c’est masterclass est le déclic dont ton business a besoin pour décoller.

Les dérives de l’écospiritualité : où en sommes-nous aujourd’hui ?

S’interroger au quotidien sur ses propres pratiques

Cette quête de spiritualité dans sa relation avec la Terre est un sujet très important. D’autant plus pour l’agronome que je suis. À travers l’Aromaquantisme et mon utilisation des huiles essentielles, j’ai pu évaluer ma propre écospiritualité et mon rapport au vivant. Cependant, comme tous mouvements, je note certaines dérives, notamment dans le milieu du développement personnel

À commencer par le “spiritualwashing” qui s’opère actuellement. Pour de nombreux entrepreneurs, l’écospiritualité est devenue un véritable business. Ils adoptent ainsi un discours écospirituel pour promouvoir leurs produits et services, sans en respecter les valeurs, afin de plaire et se donner bonne conscience.

Sans vouloir adopter un ton moralisateur, ni me considérer comme plus apte que d’autres à discuter d’écologie, je tiens à te partager certaines pratiques écologiques et spirituelles qui nous éloignent de l’essence même de l’écospiritualité. 

Consommer sans prendre en compte l’impact environnemental

Avant d’acheter une huile essentielle, j’ai pour habitude de toujours vérifier le statut de la plante qui s’y cache. Et je vous encourage à en faire de même. Aujourd’hui, de nombreuses plantes, classées comme en danger, continuent d’être mises sur le marché (ex. bois de rose). Dans notre désir de profiter des vertus thérapeutiques des ressources de la nature, sans le savoir, il nous arrive de les tuer à petit feu. 

Ainsi, avant d’investir dans une huile essentielle ou un autre produit naturel, renseigne-toi sur ses origines. L’écospiritualité encourage une utilisation éthique et raisonnée des ressources fournies par la Terre.

Favoriser la surexploitation, ennemie de l’écospiritualité

De même, au-delà du statut de la plante, pense également à te renseigner sur la chaîne d’approvisionnement. Celle-ci doit être respectueuse de la nature et éviter toute forme de surexploitation. 

Malheureusement, toujours dans l’exemple des huiles essentielles, de nombreuses essences et huiles aromatiques sont exploitées avec une forte pression sur leur milieu d’origine. La plante et son écosystème ne sont pas toujours honorés. L’exemple de la sauge me vient à l’esprit. 

Sur les réseaux sociaux, combien de fois ai-je vu des photos avec une multitude de feuilles de sauge enroulées sur un gros bâton. Certes, c’est joli, mais d’un point de vue environnemental, lorsqu’on pense à la surexploitation actuelle de la sauge, difficile de ne pas s’alarmer. Nous en sommes à un point où des communautés natives perdent l’accès à cette plante, au profit d’utilisateurs internationaux en forte demande de produits spirituels.

QUIZ

Pourquoi es-tu bloquée dans un job alimentaire qui ne te nourrit pas ?

En 1 minute, découvre ce qui bloque ton succès professionnel et les changements à initier pour faire passer ton business au niveau supérieur.

Minimiser l’impact de l’utilisation des pierres

L’utilisation des pierres, des fossiles et des cristaux influe également sur la bonne pratique de l’écospiritualité. En Australie, par exemple, ces ressources étant très populaires, de nombreuses personnes creusent d’énormes trous un peu partout pour en récolter. Je ne peux m’empêcher de m’interroger sur l’impact de ces trous sur la planète Terre. Hypersensible, une part de moi se dit que ces pierres auraient été mieux là où elles étaient. 

Est-ce que ça veut dire que je refuse toute utilisation de pierres ? Non, ce n’est pas pas vrai. Je porte d’ailleurs souvent une magnifique pierre de lapis-lazuli, offerte par ma grand-mère. Dans l’idéal, j’évite l’achat et favorise le système de seconde main.

Surconsommation et écospiritualité, un non-sens

Dans le milieu du bien-être, nous accédons aujourd’hui à une énorme quantité d’informations. Entre les pierres, les huiles essentielles, les livres thérapeutiques, les outils divinatoires, tout nous semble indispensable. On peut vite tomber dans le réflexe de vouloir tout acheter. C’est bien loin de cette relation harmonieuse et authentique véhiculée par l’écospiritualité. Un conseil lorsque l’envie d’acheter se ressent, pose-toi les questions suivantes : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? », « N’ai-je pas déjà d’outils équivalents dans ma trousse bien-être ? ». 

J’espère que cet épisode t’aura aidé à mieux te questionner sur ton rapport à la nature. Dis-moi, as-tu observé d’autres dérives de l’écospiritualité dans ton domaine d’activité ? Je suis curieuse de les connaître ! 

Audit énergétique : qu'est-ce qui bloque ton business ?
Expertise, Visibilité, Bouche-à-Oreille
3 étapes indispensables pour accélérer la croissance de ton business bien-être.
Mode d'emploi sur 90 jours
Dans cette masterclass OFFERTE:
Design-sans-titre-5.png
Orelie-aromaquantisme

avec Orélie, la fondatrice de l'Aromaquantisme

Mentor pour professionnels du bien-être, Orélie est spécialisée dans la libération du subconscient grâce à des mécanismes qui associent neurosciences, métaphysique et psycho-énergie des huiles essentielles.

Écoute d’autres épisodes du Podcast
Métasensoriel

orelie-a-propos.jpg

À propos de l’auteur du podcast
Métasensoriel

Je suis Orélie, fondatrice de l’AromaQuantisme. Bioingénieure spécialisée en milieu tropical, et dotée d’un master en thérapie quantique, j’ai créé ce podcast pour rendre accessible à tous les diverses facettes des médecines holistiques et intégrales.

Scientifique de l’esprit et spirituelle de coeur, au fil des années je me suis spécialisée dans la libération du subconscient grâce à des mécanismes qui associent neurosciences, métaphysiques et psycho-énergies des huiles essentielles.

Par Orélie Aromaquantisme

Spirituelle de l'esprit et scientifique du coeur, Orélie est la fondatrice de l’AromaQuantisme. Bioingénieure spécialisée en milieu tropical, et dotée d’un master en thérapie quantique, Orélie aide les coachs et les thérapeutes à valoriser la psycho-énergie des huiles essentielles pour accroitre l'impact de leurs accompagnements.

Échangeons sur ce sujet :
partagez vos commentaires ou questions ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu y es presque !

Quelle est la meilleure adresse pour t’envoyer le lien de la Masterclass ! 

En t’inscrivant tu acceptes de recevoir des emails de notre part, promis ils seront riches en informations utiles.