Chouchouter ses gènes : mes 14 astuces bien-être à pratiquer – 2.10

Gène et thérapie quantique

Boostez votre bien-être en chouchoutant vos gènes

Mes proches le savent : mes journées sont bien remplies. Selon certains retours, je vivrais dans un autre espace-temps ! Mon quotidien est si effréné que beaucoup se demandent d’ailleurs comment j’arrive à accomplir autant d’activités en une journée, sans que cela influe sur mon bien-être. Ma réponse peut se résumer en une phrase : savoir chouchouter ses gènes. Et cela tombe bien, cet épisode du podcast Métasensoriel vous dévoile des astuces pratiques pour prendre soin de son énergie. Des stratégies que vous pourrez adopter au jour le jour, ou de manière plus ponctuelle. Pour mieux vous illustrer mes conseils, je vous ouvre les portes d’une journée type à la Orelie

Ecoutez l'épisode ci-dessous

Table des matières

Un réveil détente pour bien chouchouter ses gènes

Le matin : le fondement d’une journée bien réussie

Le matin pour moi est crucial. Je suis convaincue que la façon dont on commence notre journée va véritablement déterminer notre vitalité, et les éléments sur lesquels notre cerveau va se concentrer le restant de la journée. 

Si vous vous souvenez de l’épisode sur la conscience et la subconscience, j’avais abordé les différentes ondes cérébrales. Pour rappel, lorsque nous sommes endormis, nous nous retrouvons dans un état de sommeil profond avec des ondes Delta particulièrement actives. Et lorsque nous nous trouvons dans un état de somnolence, nous fonctionnons avec des ondes Thêta. Puis, lorsque nous commençons doucement à nous éveiller, nous évoluons vers des ondes Alpha pour nous placer dans un état de relaxation généralisée

Dans l’épisode 1.1, je vous expliquais d’ailleurs l’importance de ces états de relaxation et de somnolence dans notre aptitude à communiquer avec notre subconscience. Plus concrètement, les informations que vous donnez à votre corps dès le réveil vont très rapidement s’imprégner dans votre subconscience. Et cela va avoir un impact très puissant sur votre mémoire quantique, et sur l’empreinte énergétique imprimée sur vos champs énergétiques

Le téléphone, un obstacle pour votre communication intérieure

En d’autres mots, et pour être directe, si la première chose que vous faites le matin c’est d’allumer votre téléphone pour aller sur les réseaux sociaux, cela veut dire que vous nourrissez votre subconscience et votre champ énergétique des informations se trouvant sur ces plateformes. Je dirais même plus : vous communiquez avec votre âme à travers les réseaux sociaux. En ce qui me concerne, le téléphone ne rentre pas dans la chambre à coucher, et il reste en mode avion. Je veille d’ailleurs à programmer toute une série d’activités avant d’utiliser mon téléphone pour la journée. 

C’est vraiment une question de priorité. J’aime me poser une question le matin.  À savoir, qu’est-ce qui est le plus important pour moi : boire un verre d’eau, ou me plonger dans mon téléphone ? De ce fait, si boire un verre d’eau est plus important, je le fais avant. Cette question s’applique bien évidemment à toute autre activité (ex. étirements, yoga, toilettes, etc.).  

Un réveil sans alarme

J’aimerais également attirer votre attention sur un élément primordial dans mon fonctionnement. Depuis des années maintenant, je vis sans réveil. Bien sûr, cela ne veut pas dire que je suis une lève-tard, bien au contraire. Quand je vivais en Afrique, il m’arrivait de me lever à 4h du matin pour pouvoir faire 1h de sport avant le travail. 

Je me rends bien compte que pour beaucoup de personnes, une vie sans alarme est considérée comme un privilège. Certains individus peinent même à se l’imaginer. Pourtant, selon moi, ce droit est commun à tout un chacun. C’est donc logique d’avoir inclus cette condition dans l’élaboration de ma stratégie de vie, ce fameux business plan personnel

Bien sûr, j’imagine qu’il y en a parmi vous qui, pour des raisons professionnelles ou familiales, sont tenus de mettre une alarme pour se réveiller « à l’heure ». Ce n’est pas grave en soi. Cependant, n’oubliez pas que cela veut dire que vous passez potentiellement d’un état Delta (du sommeil profond) à un état Alpha. Et que si vous ne prenez pas le temps d’y aller en douceur, mais que vous vous mettez directement à travailler après le réveil, ou à vous rendre directement sur votre portable, vous allez activer dans votre cerveau un état en cours de fréquence supérieure

En d’autres mots, vous induisez un important stress  sur votre corps en le poussant à respecter un rythme qui n’est pas naturel pour lui. Ainsi, ceux qui utilisent une alarme doivent rester prudents durant cette transition matinale qui se produit au réveil. 

Une mise en action grâce au yoga

Après un réveil en douceur, je me programme une séance de yoga. Cela ne doit pas forcément s’éterniser sur une longue durée. Au début,  je ne me contentais que d’une unique salutation au soleil, l’équivalent d’un étirement. Mais très vite, mon corps me demandait plus : je me rendais compte des tensions qui s’exerçaient sur mes cuisses, mes mollets, ou encore mon dos. Je continuais donc naturellement à poursuivre avec une deuxième salutation au soleil, suivi d’autres étirements. En fin de compte, ma séance de yoga actuelle dure entre 10 et 20 minutes. Et sans surprise, cela me fait énormément de bien.

D’ailleurs, quand j’ai des périodes d’intense fatigue ou de stress lié au travail, je prolonge la séance jusqu’à 1h. Cela va me permettre de définir le ton énergétique sur lequel je vais être sur toute la journée. De plus, quand vous vous permettez une heure d’activité sportive le matin, ce sentiment d’avoir réussi votre journée se développe en vous. Comme si vous avez déjà accompli votre devoir envers votre corps.

Chouchouter ses gènes en buvant de l’eau

Une chose que j’effectue également après la séance de yoga est l’action de boire un verre d’eau. Bien sûr, cela dépend de chaque profil. À vous d’écouter votre corps et son fonctionnement. Pour ma part, j’aime bien boire de l’eau, et j’y suis habituée. Toutefois, quand vous avez l’estomac vide et que vous buvez un grand verre d’eau, surtout durant une activité physique, cela peut secouer certaines choses dans votre corps. Il est donc primordial d’être en phase avec son ressenti.  

Quoiqu’il en soit, l’eau doit être incluse dans votre processus de réveil matinal. Boire de l’eau est essentiel pour nous. Je ne vous apprends rien : notre corps est essentiellement composé d’eau, et pendant la nuit, on a tendance à se déshydrater. Pensez donc à vous hydrater dès le réveil.

Le champ AromaQuantique

chouchoute vos gènes sur tous  les plans

illustration d'une plateforme de cours sur l'aromaquantisme

Une communion avec la nature

 Forêt, jardin et plantes sont nos amis !

Ayant la chance de vivre dans un cadre qui le permet, j’aime chouchouter mes gènes en favorisant un contact avec la nature. Quand je suis en Australie, j’aime me promener en forêt le matin. Une manière de dire bonjour à la nature qui se réveille avec moi. Généralement, je me prépare une tasse d’eau chaude, j’y ajoute un demi-citron, et je fais le tour de mon jardin. 

Pour me connecter à ce jardin, je me plais à y chercher quelques herbes aromatiques que j’intègre à mon eau pour pouvoir en boire durant ma promenade. Ce moment est magique et donne une autre dynamique à ma journée.

De ce fait, si vous avez l’occasion de vous promener ne fût-ce que 5 ou 10 minutes le matin pour commencer votre journée, n’hésitez pas à le faire. Sinon, remplacez cela par d’autres actes de connexion à votre environnement : ouvrir les fenêtres, profiter des herbes aromatiques sur votre balcon ou votre terrasse… Dites également bonjour à dame nature !

Wifi, ondes et désintoxication numérique

Osez éteindre votre réseau wifi ! 

Ce n’est qu’après avoir fait les rituels mentionnés plus haut que je m’autorise à consulter mon téléphone. Sachez également que je n’ai pas de réseaux sociaux ni d’application pour lire mes mails sur mon portable. Je ne reçois que des messages. Cela fait d’ailleurs plaisir de les consulter, et particulièrement ceux de mon compagnon qu’il ne se trouve pas sur le même continent que moi qu’il y a un gros décalage horaire entre nous.

Mais ces messages, je les consulte bien plus tard dans la matinée. Il faut savoir une chose : pour préserver mon énergie, j’ai fait le choix de baisser le temps que je passe à utiliser le réseau wifi. D’ailleurs, s’il y a une astuce que je vous conseillerais de prioriser, c’est celle-ci. Je vous encourage vivement à mettre un timer (minuteur) automatique au niveau de votre routeur. Je ne sais si les modèles récents intègrent une fonctionnalité spécifique, mais de notre côté, nous l’avons fait à la vieille école. Nous avons acheté un minuteur, comme ceux placés sur les machines à lessiver qu’on programme pour les faire tourner la nuit, et on a installé cela sur notre modem.

Ainsi, notre routeur s’arrête automatiquement le soir, à partir de 21h. De même, il ne s’allume pas avant 9h le matin. Et c’est extraordinaire parce que non seulement vous n’avez pas à y penser, mais en plus, quand vous êtes dans une phase de désintoxication, et que vous voulez aller consulter quelque chose sur votre ordinateur ou votre téléphone, vous n’aurez pas internet. De quoi vous forcer à faire une pause. Vous allez alors vous habituer, petit à petit, à ne plus le faire, et attendrez patiemment l’heure programmée

Je ne peux qu’insister sur ce point. Lors du sommeil, votre cerveau est en train de dormir. Et c’est le moment où votre subconscience est la plus active, et a le plus besoin d’être libérée des ondes qui circulent dans votre maison. Rendez-lui donc un grand service en éteignant votre modem.

Le champ AromaQuantique

Un espace pour cheminer vers le bien-être personnel et professionnel 

Le brossage des dents : ce rituel négligé sur le plan bien-être

Un brossage accompagné d’un petit coup de boost !

Le brossage des dents est une étape importante dans le rituel du matin. Alors, je vous vois déjà venir : non, je ne parle pas du brossage en soi (bien que ce soit important !), mais de son potentiel bien-être. Ainsi, durant les 2 à 3 minutes consacrées au brossage de vos dents, vous pouvez en profiter pour infuser dans votre esprit une affirmation positive.

Je vous invite d’ailleurs à vous procurer des post-its ou un petit tableau, et à les placer à proximité du miroir de votre salle de bain. Vous pourrez alors y écrire des affirmations positives, que vous pourrez répéter, tranquillement, lorsque vous vous brossez les dents. Je vous propose ici 5 affirmations que j’utilise souvent.

« L’inquiétude n’accomplit rien. »

Cette affirmation m’a été donnée en anglais. Pour les puristes qui préfèrent la version originale, je vous le laisse ici : « Worries achieve nothing ». Sans rentrer dans les détails, j’ai reçu cette affirmation à un moment donné où je me posais de multiples questions sur ma carrière. J’étais face à plusieurs opportunités professionnelles, mais elles ne correspondaient pas exactement à ce que je voulais. Et en discutant avec un potentiel recruteur, ce dernier me sortait énormément d’arguments pour me pousser à rejoindre leur équipe en Irlande pour un doctorat sur les pâturages. 

Pourtant, malgré l’attrait du poste, j’avais de nombreux contre-arguments à lui offrir. Je n’hésitais pas à insister sur mes nombreuses inquiétudes. C’est dans ce contexte que mon interlocuteur m’a sorti cette phrase. Et même si je n’ai pas accepté le poste, sa phrase m’a vraiment fait réaliser qu’à force de me tracasser, je n’accomplissais rien. Désormais, je sais qu’il vaut mieux passer à l’action. 

Après tout, entre « parfait » et « pas fait », il y a finalement une lettre de différence. Arrêtez donc de vous inquiéter, et passez à l’action. Foncez et avancez, et si vous vous sentez bloqué par votre perfectionnisme, voilà une parfaite affirmation à méditer le matin pendant vos trois minutes de brossage des dents.

« Arrêtez de rêver votre vie, vivez vos rêves. »

Vous l’avez sûrement déjà entendu, mais un petit rappel ne fait pas de mal. Cette affirmation positive permet de se donner un excellent coup de pied aux fesses le matin. N’oubliez pas qu’un des buts de la vie est tout simplement de vivre. Et pour vivre, selon moi, il faut se donner les moyens pour accomplir ses rêves

« Il n’y a pas d’impossible, car l’impossible n’existe pas. »

J’y crois dur comme fer à cette affirmation. On peut faire tout ce qu’on veut, à partir du moment où on le décide. Bien sûr, notre volonté et nos objectifs ne se réalisent pas toujours dans le planning ou le timing voulu, mais on peut toujours y arriver si c’est bien notre volonté. 

« Je choisis mon rayon de soleil. »

Une petite affirmation que j’utilise fréquemment en ce moment, et qui me fait chaud au cœur. Je le traduis également par cette phrase : « Je suis mon propre rayon de soleil ». Ces mots aident à renforcer notre responsabilité, et mettent l’accent sur notre liberté de choisir ce que l’on veut être, ou ce que l’on désire accomplir.

« Je partage ma vérité. »

Et enfin, une dernière pour la route : je partage ma vérité. Une affirmation que j’aime beaucoup, car lorsqu’on est confronté à un environnement où on a parfois des conflits de valeur cela nous permet d’être authentiques et alignés avec nous-mêmes. À ce propos, je vous rappelle que dans l’épisode 2.2, je vous ai partagé 5 huiles essentielles pour pouvoir faire des compromis alignés et authentiques. 

La place de la musique

La musique et son énergie transformatrice 

Un autre outil indispensable pour moi et pour mon bien être est la musique. Un point que j’adore. J’aime vraiment choisir la musique en fonction de mon énergie, de mes émotions, et de ce que j’ai envie de créer. Que ce soit du rock, du rap ou des musiques méditatives, je passe vraiment par tous les styles de musique. 

Cependant, je fais en sorte de sélectionner les sons de manière consciente en prenant le temps d’analyser mes besoins, mes envies, et mes sources de motivation pour la journée. Et rien que le fait de réfléchir consciemment à nos besoins permet de prendre conscience de l’état énergétique dans lequel on est, et de pouvoir canaliser notre énergie dans la bonne direction. D’ailleurs j’ai bien l’intention d’inviter une sonothérapeute sur le podcast Métasensoriel. Elle vous expliquera comment fonctionnent les ondes sonores sur notre énergie.

Le champ AromaQuantique

vous renoue à l’essentiel

Chouchouter ses gènes en faisant des pauses

Allez-y en douceur !

Quand je travaille, je veille impérativement à faire une pause toutes les deux heures. De mon côté, c’est assez simple : ma montre vibre quand je reste assise trop longtemps. Elle me somme d’aller faire un tour, de me faire du thé, du yoga, ou n’importe quelle autre activité pour ne pas rester dans l’inaction

Il m’est arrivé plusieurs fois de ne pas respecter ce mode de fonctionnement. Je restais alors assise plusieurs heures d’affilée pour terminer une tâche. Autant vous dire que la perte d’efficacité est énorme. S’il y a bien une astuce que je peux vous donner pour travailler mieux et plus vite : c’est de tout simplement de « travailler moins »

Le respect de son biorythme

Ecoutez-vous

Un autre conseil est d’organiser votre journée ou semaine en fonction de votre propre biorythme. Si vous êtes du genre à avoir beaucoup d’énergies en début de journée ou de semaine, placez les grosses tâches à ces moments-là. Et à l’inverse, gardez pour les fins de journée ou de semaine les petites choses ne vous demandant pas beaucoup d’énergie. Prenez déjà le temps de voir ce qui fonctionne pour vous, et adaptez votre agenda en fonction de vos analyses.

Un exemple concret. Si vous avez des moments où il faut négocier avec un partenaire, choisissez les moments où vous êtes en plein boost d’énergie, et ne le laissez pas choisir le créneau horaire qui lui convient. Sachez que c’est vraiment grâce à ces choix que vous pourrez tourner les énergies à votre avantage. Veillez donc à confronter votre énergie avec celle des autres quand vous avez vos meilleures protections, et lorsque vous êtes le plus résilient.

L’alimentation : une astuce qui n’est plus à prouver

Vous êtes ce que vous mangez

Cela paraît bateau, mais pour chouchouter ses gènes, c’est bien de manger sainement. Alors, j’ose espérer que la majorité des personnes qui écoutent ce podcast sont déjà dans cette démarche d’une alimentation saine. Mais je tenais quand même à le préciser, car manger sainement revient à essayer de maîtriser au mieux votre chaîne d’approvisionnement, et de manger des fruits et des légumes de saison. Des ingrédients ayant été produits près de chez vous. 

Pour être agronome et pour bien connaître les systèmes, notamment les systèmes de certification, je peux vous assurer que c’est avant tout votre intuition et les circuits courts qui vont vous permettre d’avoir des aliments de qualité. Et que ce ne sont pas forcément des labels qui vont vous apporter la sécurité dont vous avez besoin. 

Personnellement, je veille à limiter la quantité de gluten et de lactose que je consomme. Alors, je n’ai pas de problème de santé lié à ces éléments, mais c’est tout simplement par envie de diversifier mon alimentation. En effet, quand on prend conscience que, finalement, on mange le même blé du matin au soir (ex. pains, pâtes, desserts), se dire qu’on coupe un peu le gluten pour privilégier d’autres céréales permet véritablement de diversifier son alimentation, de cuisiner autrement, de s’ouvrir à d’autres cultures et d’utiliser d’autres épices. Pour résumer, diversifiez votre alimentation, et soyez responsables lorsque vous consommez. 

Le sport : une variable à ne pas négliger

Bouger, une solution tout terrain

Généralement, vers le milieu de journée, je me lance dans une séance de sport plus intense. Je choisis de ne pas en faire le soir, car cela m’empêche de bien dormir. Faire une activité physique est une excellente façon pour moi de clore ma journée de travail. Je me prépare alors mentalement à m’accorder une pause bien méritée, à prendre une douche, à préparer mon repas du soir, et à profiter de ma soirée. 

Le champ AromaQuantique

vous ressource grâce au pouvoir de la nature

Les écrans : savoir les couper

Attention à la lumière bleue 

Le soir, bien évidemment, j’essaie de couper les écrans à partir de 19h. S’il m’arrive de suivre une formation, j’ai tendance à écouter l’intervenant, loin de mon ordinateur, et à préférer une écoute avec prise de note. En tout cas, les écrans sont à éviter en soirée. 

D’ailleurs, le plus souvent, mon ordinateur reste dans mon wagon. Alors, je ne sais pas si j’ai eu l’occasion de vous le faire savoir, mais mon bureau est un petit wagon détaché de la maison. Lorsque je termine de travailler, j’y laisse mon ordinateur. Comme cela, lorsque je reviens à la maison, je ne suis pas tentée de rallumer l’ordinateur. Mon but est d’être pleinement présente dans mon couple et dans les activités du soir.

L’art et son pouvoir créatif

Laissez-vous guider par votre imagination

Cette partie de mon quotidien s’accompagne également d’une note créative. Pour ma part, c’est plutôt le dessin, notamment le coloriage. Notez que le matin, selon mon ressenti et mon envie du moment, je m’essaie à l’écriture en faisant du journaling. Il est important d’insister sur le pouvoir des activités artistiques dans le fait de chouchouter ses gènes. 

Les huiles essentielles : un petit coup pouce de la nature

Des trésors aux mille bienfaits 

Et les essences aromatiques dans tout cela ? Ce serait mal me connaître si je n’en parlais pas ici. Soyez rassuré, elles interviennent tout au long de la journée. Toutefois, cela dépend du contexte et des moments. D’ailleurs, il m’arrive de ne pas en utiliser toute une journée. Pourquoi ? Pour la simple raison que je veux laisser mon corps être complètement neutre, et en profiter pour observer les énergies propres à moi. En effet, certains jours, je désire réellement me positionner dans cette relation avec moi-même, évoluer à l’état pur. 

Cela revêt en plus un certain avantage dans mon utilisation des huiles essentielles. En effet, cela me permet de profiter un petit peu plus des essences des plantes. Je  suis davantage dans l’observation lorsque je les emploie et les intègre dans mes champs énergétiques afin de créer les fameuses interférences dont je vous parlais dans l’épisode 1.4.

Comment je les utilise ? Le matin, généralement, je vais simplement sentir mon flacon pour me réveiller sereinement, ou si j’ai fait des cauchemars durant la nuit. L’huile essentielle aide alors à purifier mes pensées et mes émotions

Puis, au cours de la journée, particulièrement durant ma pause le midi, j’ai tendance à diffuser les huiles essentielles pour rester motivée, et affronter un petit coup de fatigue. Dès que j’ai envie de me rafraîchir les idées, j’utilise des arômes aérés. 

Enfin, le soir, je fais des points aromaquantiques, en fonction de ce que j’ai envie de travailler ou durant mes méditations. J’apprécie également faire des points aromaquantiques dans mon lit, juste avant de dormir, pour avoir un sommeil profond. Ce mode d’utilisation est d’ailleurs très efficace pour se préparer à faire des voyages astraux dont je vous parlerai dans un autre épisode..

Relations toxiques : savoir couper les ponts

Toute relation n’est pas bonne à conserver 

Nous sortons un peu du cadre des astuces du quotidien. Mais notez l’importance de ce point dans l’art de chouchouter vos gènes. Osez couper les liens avec certaines personnes, même si cela peut paraître rude. Bien évidemment, je ne vous encourage pas à vous disputer avec vos proches, ni de leur dire, de but en blanc,  que vous ne voulez plus jamais leur parler.

Toutefois, je suis convaincue qu’il est primordial de savoir dire stop à certaines dynamiques. Si l’envie d’entretenir une relation vous fatigue, ne vous nourrit pas, vous épuise, ou pire, vous détruit, c’est qu’il est temps de dire stop. Je sais que pour une personne empathe, cela peut être parfois compliqué d’abandonner un proche. Ce besoin d’aider peut être pesant. Mais laissez-moi vous dire une chose : lorsqu’on est empathe, la première personne pour laquelle on doit avoir de l’empathie, c’est nous-mêmes.

Typiquement, il y a deux types de personnes avec lesquelles je coupe des liens très régulièrement. 

  • Celles qui essaient de me culpabiliser. Je me réfère aux individus qui vous piègent dans une spirale de négativité avec des commentaires tels que : « on ne te voit pas assez », ou « tu ne donnes jamais de nouvelles. ». Notons que ces mêmes personnes ne font jamais l’effort de le faire, et s’attendent à ce qu’on fasse tout le travail. Dès que j’observe ce déséquilibre dans la relation, je vais forcément couper les ponts. Bien entendu, je communique un petit peu. J’essaie d’exprimer mes émotions. Mais je pense qu’avec l’expérience, on réalise vite qui sont les personnes ouvertes à la discussion et qui ne le sont pas. Mon conseil : écoutez votre intuition, elle vous aidera à savoir si la relation a encore du sens. 
  • Celles qui n’évoluent pas malgré mes conseils. Pourquoi ? Parce que la personne vient me voir pour obtenir une chose qu’elle ne peut trouver d’elle-même. Et je suis convaincue de lui rendre service en mettant de la distance pour qu’elle aille vers quelqu’un d’autre. En effet, si une personne vient me voir pour trouver des conseils, et qu’en toute honnêteté et modestie je ne suis pas capable de l’aider (manque de communication ou de compatibilité entre nous, conseils inadaptés à la personne, etc.), je l’invite à trouver son bonheur ailleurs. En revanche, si elle persiste à me solliciter, je préfère couper les ponts et mettre de la distance. Sinon, j’ai l’impression qu’elle se nourrit de mon énergie, et cela n’est pas sain. Ni pour elle, ni pour moi.

Sortir des sentiers battus

Accueillir la nouveauté avec enthousiasme 

Dernière astuce, telle la cerise sur le gâteau : osez vous divertir avec des activités sortant de l’ordinaire, du moins pour vous. Selon les profils, cela peut s’apparenter au fait de regarder un film à l’eau de rose, de lire un roman d’un nouveau genre, de s’essayer à la photographie, etc. Vous l’aurez compris : l’idée est de vous projeter dans un autre monde, et une dynamique différente de l’habituelle. Tout cela dans le but de vous ressourcer.

D’ailleurs, dans ce contexte de nouveauté, j’ai une petite recommandation à faire à mes amis français (je sais que vous êtes nombreux à écouter le podcast), je vous encourage vivement à aller visiter l’extraordinaire musée de Magritte. J’essaie d’y aller souvent pour me connecter justement à ce monde de l’imaginaire et de l’impossible

L’exercice du jour

J’espère que suivre une journée typique avec moi vous aura inspiré ! Pour clôturer cet épisode, recentrons-nous sur vous, mes chers auditeurs. Je vous invite à effectuer un balayage approfondi de votre propre journée. Ensemble, nous allons nous projeter justement dans ce monde de l’imaginaire, et analyserons vos habitudes. Ce court exercice méditatif  (25:25) vous aidera à prendre conscience de vos actions quotidiennes, de vos réflexions sur vous-même, votre entourage, vos priorités, votre alimentation, votre propre corps, ainsi que sur votre bien-être. 

Avant de nous quitter, j’insiste une dernière fois sur l’astuce la plus indispensable à retenir : évitez les ondes de votre routeur la nuit afin qu’elles n’interfèrent pas sur la qualité de votre sommeil. Toutefois, si, au contraire, vous désirez vous connecter à des ondes hautes fréquences, rejoignez le champ aromaquantique.

Le champ AromaQuantique

vous connecte à des ondes hautes fréquences 

A propos de l'auteur
Orélie, fondatrice de l'aromaquantisme
Hello !
Je suis Orélie, fondatrice de l'Aromaquantisme

J’aime commencer mes journées en pleine connexion avec la nature : promenade en forêt et communion avec mon jardin sont de mise !

Découvrez les autres épisodes

De la saison 2 "Renaissance de Soi"

A propos de l'auteur
Orélie, fondatrice de l'aromaquantisme
Hello !
Je suis Orélie, fondatrice de l'Aromaquantisme

Dans une autre vie, j’ai été ingénieure agronome. Aujourd’hui, je suis Mentor en thérapie quantique, spécialisée dans les plantes aromatiques et les huiles essentielles.  Je vous  emmène dans l’univers psycho-énergétique des huiles essentielles.

Découvrez les autres épisodes

De la saion 1 "Reconnaissance de Soi"

Est-ce le hasard ou le destin qui vous a encouragé, aujourd’hui, à écouter le podcast Métasensoriel ? La réponse à cette question se devine dans cet épisode consacré aux synchronicités. Considérés comme l’un des langages préférés de l’univers, ces outils s’avèrent indispensables dans cette saison 3, axée sur la révélation de soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.