album-art
00:00

Manger sans culpabiliser grâce à l’alimentation intuitive - Avis d’experte !

Penses-tu avoir une relation saine avec la nourriture ? Ta vie est-elle régentée par les régimes alimentaires ? Cet épisode sur l’alimentation intuitive va révolutionner ton rapport avec ce que tu manges. Et pour mener avec nous cette révolution, nous accueillons Céline Duperray. Une spécialiste de l’alimentation libre avec un unique objectif : nous réconcilier avec notre corps et la nutrition. 

Disponible sur toutes les plateformes : Spotify Itunes Google Podcasts

Table des matières

Se libérer des injonctions alimentaires

Un parcours vers une alimentation intuitive, libre et déculpabilisante

Transformer la vision qu’on a de l’alimentation n’est pas donné à tout le monde. Pourtant, ce don, Céline Duperray le possède grâce à ses années d’expérience. Pour elle, les aliments ne sont pas uniquement synonymes de calories à gérer, d’assemblage de nutriments et de molécules. Céline voit dans l’acte de manger tout un poème, rythmé par nos ressentis. L’essence même de l’alimentation intuitive.

Après avoir exercé le métier d’infirmière pendant 23 ans, Céline se redirige vers le domaine de la nutrition et de la diététique. Et dans sa quête d’une alimentation saine, elle enchaîne les régimes, les phases de compulsion et de privation. Elle a même failli tomber dans l’orthorexie. Ce trouble du comportement alimentaire obsessionnel poussant les personnes à respecter des règles très strictes.  De quoi perdre tout plaisir à s’alimenter et à écouter ses sensations physiques… 

Une prise de conscience se crée alors. Aujourd’hui, forte de cette expérience, Céline accompagne de nombreuses femmes à développer une relation apaisée avec la nourriture grâce à une alimentation plus intuitive. Adieu les régimes alimentaires et la promotion du corps parfait. Dans cet épisode du podcast, elle partage avec nous ses 4 piliers pour cheminer vers une alimentation intuitive,  saine et libre.

4 piliers pour développer l’alimentation intuitive

Remettre émotions et sensations physiques à leur juste place

1. Se (re) connecter à son corps

Céline : Notre corps sait exactement ce dont on a besoin. Pourtant, dans notre société actuelle, axée sur l’abondance, nous avons perdu l’habitude de l’écouter. Par automatisme, nous mangeons souvent, sans expérimenter cette sensation de faim. Or, celle-ci est un signal clair de notre organisme. À travers la faim, notre corps fait parvenir son besoin d’énergie et de nutriments.  

Ce premier pilier peut être résumé en une phrase : mange quand tu as faim, peu importe l’heure de la journée. Il consiste donc à te reconnecter à tes sensations corporelles pour ressentir la faim, le rassasiement et la satiété. D’ailleurs, sache qu’il existe 9 sortes de sensations de faim. L’une d’elles est la faim de l’estomac, localisée sous le sternum. C’est la plus importante. 

Lorsqu’elle apparaît, notre cerveau reptilien se met en marche avec l’objectif d’assurer notre sécurité. Il peine encore à oublier les périodes de disettes et de famines connues par l’humanité. Pour lui, la sensation de faim représente un danger imminent. Notre cerveau reptilien nous pousse alors à manger avant d’avoir faim. Apprends donc à analyser le meilleur moment où cette sensation doit être apaisée. Réfère-toi à une échelle de 0 à 10 : plus la note est élevée, plus tu es affamé(e). L’idéal étant de manger entre 3 et 5. 

Après la faim vient la satiété, une sensation qui apparaît assez rapidement au cours du repas. Certes, ton besoin est comblé, mais tu n’as pas encore fourni les calories et énergies nécessaires à ton organisme. Quand arrêter de manger ? Dès que la sensation de rassasiement se présente. Particulièrement psychologique, cette sensation exige de nous d’être pleinement conscient(e)s lors des repas. 

"Notre corps sait exactement ce dont il a besoin"
Céline
Libératrice de l'alimentation libre

2. Ne pas lutter contre ses émotions

Céline : comme mentionné plus tôt, il existe 9 sortes de faim. Le premier pilier traitait de la faim physique. Mais il existe une deuxième raison qui nous pousse à manger : nos émotions. Nous sommes tous, sans exception, des mangeurs émotionnels. Ici, la sensation de faim se situe au niveau de la gorge. Tel le sommeil, l’alimentation nous aide à réguler nos émotions. 

De nombreux clients se plaignent de manger leurs émotions après des épisodes de stress, de joie ou de choc émotionnel. Pourtant, c’est une erreur de lutter contre ces envies. Contreproductif, cela déséquilibre le fonctionnement psychologique. Pire, lutter entraîne des complications qui se manifestent sous forme de compulsions. 

D’ailleurs, il est important de différencier l’envie de manger et la compulsion. Dans la première, on prend conscience de l’émotion qui nous envahit, et on cherche à y répondre en consommant un aliment bien précis (ex. un carré de chocolat). Une fois qu’on a ingéré l’aliment en question, l’émotion est régulée et la sensation de faim disparaît. On est face à un cercle vertueux.

À l’inverse, dans la compulsion, l’envie de manger émotionnelle est présente, mais avec une forme de résistance. On essaye de lutter pour finir par perdre le contrôle en mangeant plus que ce qu’on aurait aimé consommé. L’épisode se conclut par de la culpabilité. Et noyée dans des émotions négatives, la personne connaît de nouvelles envies de manger émotionnelles. C’est clairement un cercle vicieux.

Apprends simplement à accepter tes émotions, sans lutter, et à y répondre de manière appropriée avec l’aliment qui te donne (vraiment) envie. Oui, même les sucreries. 

Comment s'exprime ton intuition ?

FAIS LE  TEST GRATUIT ! (en 2 minutes)

Apprends à mieux écouter ton intuition et prends des décisions alignées en découvrant ton sens intuitif le plus dominant grâce à ce quiz.

En BONUS, un guide offert sur les différentes formes d’intuition et leurs potentiels d’utilisation pour les coachs et thérapeutes.

Asset 9@0.2x

3. Revoir ses croyances pour encourager l’alimentation intuitive

Céline : Désormais, le rôle de l’alimentation dans notre santé n’est plus à prouver. La science nous procure de multiples données sur la question. Cependant, il y a tellement d’informations que l’on ne sait plus sur quel pied danser. Faire le tri s’impose pour revoir toutes les croyances inculquées ces dernières années. 

La première croyance concerne l’équilibre alimentaire. Contrairement à la croyance populaire, l’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un repas. Celui-ci se fait sur plusieurs jours, voire toute une semaine. Et cela change tout. 

Une croyance qui favorise certaines habitudes toxiques. On nous force à manger trois repas par jour, à intégrer tel pourcentage de protéines, de féculents ou encore de légumes dans chaque assiette. Et si l’on n’atteint pas l’objectif imposé, on culpabilise. Manger devient alors une préoccupation, et non plus un plaisir.

De même, cela favorise la hiérarchisation des aliments : certains seraient bons pour nous, d’autres mauvais. Une vision démontée par l’alimentation intuitive. Combien d’enfants ont été privés de dessert pour ne pas avoir fini leurs brocolis ? Les plaisirs sucrés sont alors associés à la récompense tandis que les légumes, et autres aliments peuvent être perçus comme une punition. Ces mécanismes de pensée poursuivent l’individu jusque dans sa vie d’adulte.   

Pourtant, d’instinct, l’enfant, entre 0 et 4 ans, sait exactement ce dont il a besoin. Il ne requiert aucune injonction de la société pour manger équilibré. Si on lui propose de la diversité, il saura de lui-même faire son équilibre alimentaire. Pour avoir une alimentation libre et sereine, il est donc essentiel pour l’adulte de se reconnecter à ses besoins propres en revoyant ses croyances limitantes.

4. Se réconcilier avec son aspect physique

Notre société actuelle promeut une vision standardisée du corps parfait : jeune, mince, athlétique et en bonne santé. Tous ceux qui sortent de ce standard sont voués à changer ou à se cacher. D’ailleurs, la publicité et les réseaux sociaux sont là pour nous le rappeler chaque jour. Notre inconscient a donc tendance à se référer à cette vision. D’où la popularité de la culture des régimes.

On se retrouve alors souvent en lutte avec notre propre corps. Ce qui est bien dommage lorsqu’on sait que c’est notre ADN qui décide de l’aspect de notre corps. Et cela en termes de taille et de poids. Nous avons tous un poids idéal ou de forme qu’on maintient sans faire d’effort, en mangeant naturellement. L’idée de transformer notre corps à coup de régimes est donc aberrante.

Ce quatrième pilier, non relié directement à l’alimentation intuitive, consiste donc à aimer son corps, même si l’on n’est pas conditionné à le faire

Témoigne-lui de la gratitude pour ce qu’il accomplit pour toi au quotidien. Et pour t’aider, apprends à conscientiser cette vérité simple : le poids n’est pas linéaire. Il varie en fonction des années et des expériences de vie. Et c’est tout à fait normal. Combien de femmes me contactent après leur grossesse pour « retrouver leur corps d’avant ». Un désir souvent bien illusoire. Pourtant, c’est en chassant des objectifs inatteignables qu’on s’interdit d’être en paix avec soi-même

Exercice sensoriel : Dégustation en pleine conscience pour encourager l’alimentation intuitive

Dégustation à travers nos 5 sens

Pour clôturer cet épisode, Céline nous propose une dégustation en pleine conscience. Une expérience sensorielle intense pour nous apprendre à conscientiser ce que l’on mange. Cet exercice te permet de nourrir tes différentes sensations de faim. Belle écoute !  

Céline Duperray

Pour une alimentation intuitive, libre et sereine

Formée à la psycho-neuro-nutrition et à la cuisine thérapie, Céline Duperray aide les femmes à se réconcilier avec leur corps et leur alimentation. Découvre son programme En Paix avec mon Corps et mon Alimentation (EPCA) ! 

https://www.celineduperray.fr/

Partage cet article avec un.e ami.e :

Comment s'exprime ton intuition ?

FAIS LE  TEST GRATUIT ! (en 2 minutes)

Apprends à mieux écouter ton intuition et prends des décisions alignées en découvrant ton sens intuitif le plus dominant grâce à ce quiz.

En BONUS, un guide offert sur les différentes formes d’intuition et leurs potentiels d’utilisation pour les coachs et thérapeutes.

Asset 9@0.2x
portrait-bio-articles

À propos de l’auteur du podcast Métasensoriel

Je suis Orélie, fondatrice de l’AromaQuantisme.
Bioingénieure spécialisée en milieu tropical, et dotée d’un master en thérapie quantique, j’ai créé ce podcast pour rendre accessible à tous les diverses facettes des médecines holistiques et intégrales.


Scientifique de l’esprit et spirituelle de coeur, au fil des années je me suis spécialisée dans la reprogrammation du subconscient grâce à des mécanismes qui associent neurosciences, métaphysiques et psycho-énergies des huiles essentielles.

échangeons sur ce sujet :
partagez vos commentaires ou questions ci-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

QUIZ INTUITION

Quelle est ta personnalité intuitive ?

Clairolfaction, clairaudience, clairsentience, clairgustance ou clairvoyance, quelle forme d’intuition te domine le plus ?

Quelle est ta personnalité intuitive ?

QUIZ SUR L'intuition

(en 2 minutes)

EN BONUS : un guide offert sur les différentes formes d'intuition pour les coachs et thérapeutes.